Prime d'activité : 8 128 bénéficiaires en plus et 7 millions d'euros versés

lun 27/05/2019 - 16:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

Le 1er janvier 2019, le gouvernement proposait une toute nouvelle version de la prime d'activité. Une décision prise en pleine crise des Gilets jaunes pour répondre aux attentes des Français en matière de pouvoir d'achat et qui a pour objectif d'élargir le nombre de bénéficiaires et augmenter le montant de la prime d'activité.

----A noter : Les bénéficiaires de la prime d’activité doivent déclarer tous les 3 mois leurs revenus du trimestre précédent. Pour faire une simulation ou une demande de prestation, dirigez-vous sur www.caf.fr-----Pour rappel, la prime d'activité est un complément de revenu mensuel versé -- sous condition de ressources et prenant en compte l'ensemble des revenus de la famille et composition familiale -- aux actifs dès 18 ans, qu'ils soient salariés ou travailleurs indépendants.

Un trimestre vient de s'écouler. Christophe Bonnefois, directeur de la CAF de la Haute-Loire, et son adjoint, David Torres, ont tenu à dresser un premier bilan chiffré axé sur le département.
Evolution des nouvelles demandes
5 189 nouvelles demandes de prime d'activité ont été formulées entre le 1er janvier et le 31 mars 2019. A la même période en 2018, 644 demandes avaient été réalisées. En 2018, la Caf de la Haute-Loire avait enregistré 2 744 demandes sur l'année, "en 2019 on devrait approcher les 10 000", estime Christophe Bonnefois.
Evolution du montant versé aux bénéficiaires de la Haute-Loire
Près de 7 millions d'euros, soit deux fois plus qu'en 2018, ont été versés lors du premier trimestre 2019 aux bénéficiaires de la prime d'activité altiligériens. Le revenu moyen des bénéficaires est de 1 433€ et le montant moyen perçu de 172€.


(*Revenus mensuels moyens d'activité du foyer = revenus déclarés sur un trimestre divisé par 3. Source la Caf de la Haute-Loire)

"La Prime d'activité fait l'objet d'une bonification croissante entre 591,77 et 1 203,6€ de revenus mensuels moyens. On est donc bien dans une logique d'incitation à la reprise d'activité", précise le directeur de la Caf de la Haute-Loire. 

    

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire