Primaires de la gauche : mobilisation dans la dernière ligne droite (!)

lun 16/01/2017 - 18:33 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Alors qu'on aborde la dernière ligne droite (!) de cette primaire de la gauche, vendredi dernier, le premier secrétaire du parti socialiste de Haute-Loire André Chapaveire, entouré de plusieurs de ses soutiens, a tenu une conférence de presse pour défendre la candidature de Manuel Valls.
Zoomdici en profite pour rappeler qu'il y a d'autres candidats qui bénéficient d'appuis locuax en Haute-Loire, même si près de la moitié (Sylvia Pinel, François de Rugy et Jean-Luc Bennhamias) n'ont pas de soutien dans le département.

7 700 votants en 2011
"On espère en faire autant mais on sait bien qu'il est plus facile de mobiliser dans l'opposition", analyse, réaliste, André Chapaveire. Il y aura 37 bureaux d'ouverts (un peu moins qu'en 2011 car il y a des regroupements) de 9h à 19h.

Une participation à un euro
"L'objectif n'est pas de faire du profit comme certains, qui ont quelques dettes à éponger, mais de simplement se rembourser", ironise André Chapaveire sur la droite. Le seuil de rentabilité est évalué à environ 2,5 millions de votants.

>> Retrouvez ici toutes les informations pratiques pour le scrutin des 22 et 29 janvier, notamment une carte désignant votre bureau de vote.

"Seul un candidat a l'expérience du pouvoir et des responsablités, c'est Manuel Valls"
"Seul un candidat nous semble en capacité d'incarner le sursaut dont la France a besoin, seul un candidat a l'expérience du pouvoir et des responsablités, c'est Manuel Valls". Le premier secrétaire du parti socialiste de Haute-Loire n'hésite pas un instant quand il faut soutenir la candidature de celui qui a été le premier ministre de François Hollande, dont André Chapaveire est un fidèle et un proche.
"Nous sommes plus de 100 personnes dans le comité de soutien", poursuit-il, "avec de nombreux élus et membres du monde associatif". On relève notamment la présence des deux candidats socialistes investis pour les législatives : Josianne Mialon et Fabrice Farison. Grosso modo, "80 % des militants socialistes de Haute-Loire sont derrière Manuel Valls", assure André Chapaveire.

Le "Hollande bashing" ne risque-t-il pas de se répercuter sur Manuel Valls ?
André Chapaveire est un fidèle de François Hollande, ce n'est un secret pour personne et c'est probablement parce que Manuel Valls est celui qui incarne le mieux la ligne du gouvernement, celui qui défend le plus la mandature de Président, que le premier secrétaire du parti socialiste de Haute-Loire lui apporte son soutien... Mais assumer ce bilan n'est-il pas un handicap ? Le "Hollande bashing" ne risque-t-il pas de se répercuter sur Manuel Valls ?

Emeline Chicha pour Vincent Peillon
Emeline Chicha, jeune socialiste de 28 ans, est originaire de Rosières. Elle a déjà été candidate, lors des élections régionales, en 2015. Elle est présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) de Haute-Loire et elle a travaillé de 2012 à 2014 au sein du cabinet de Vincent Peillon, alors ministre de l'Education Nationale. Elle soutient ce dernier dans le cadre de la primaire.

"Arnaud Montebourg veut en finir avec l'austérité et le chômage en France et en Europe"
Dans un mail adressé à notre rédaction, Raymond Vacheron, figure emblématique de la CGT de Haute-Loire, fait part de sa préférence pour la candidat Arnaud Montebourg, qui est déjà venu en Haute-Loire, en janvier 2012, dans le dossier Lejaby. Le cégétiste, considéré comme l'un des frondeurs pour avoir soutenu une autre candidate que celle désigné par le parti pour les prochaines législatives, explique : "Arnaud Montebourg veut en finir avec l'austérité et le chômage en France et en Europe, abroger la loi El Komri et combattre les inégalités sociales et territoriales.
Il défend l'unité de toute la gauche sur un projet partagé, condition évidente pour empêcher la victoire de la droite et de son extrême qui aggraverait, comme jamais, l'austérité et les inégalités et détruirait les acquis sociaux. Pour répondre aux urgences sociales, écologiques et démocratiques, pour faire gagner la gauche, avec lucidité, je voterai Arnaud Montebourg. J'appelle les électeurs de gauche à participer nombreux à cette primaire
".

"Benoït Hamon a su forger un programme de vérité où la volonté politique prédomine"
Comme nous l'avions annoncé début janvier, dans le cadre de l’émission « L'instant politique » diffusée, sur RCF Haute-Loire, Laurent Johanny a annoncé son soutien à la candidature de Benoît Hamon, qui s'était lui aussi déjà rendu en Haute-Loire, en novembre 2012, afin de visiter l'entreprise vellave de Fontanille, qui venait d'opter pour une reprise sous forme de SCOP (ndlr : Société coopérative et participative). 
"Fort de son expérience et après plusieurs mois de travail, il a su forger un programme de vérité où la volonté politique prédomine", déclare le chef de file de l'opposition au conseil municipal du Puy-en-Velay dans un communiqué de presse adressé à notre rédaction, "les défis qui se présentent à nous, qu’ils soient économiques, sociaux ou environnementaux, nécessitent des transformations profondes. Au sein d’un programme riche, les premières mesures les plus emblématiques mettent l’accent sur l’adaptation de notre économie à la transition énergétique, le renforcement de notre protection sociale à travers de nouvelles contributions sur l’automatisation, une lutte acharnée contre la fraude fiscale, la réorientation européenne à travers un grand programme d’investissements… Assumant clairement son identité politique, il a déjà annoncé qu’au lendemain de son hypothétique victoire le 29 janvier, il entreprendrait des rencontres avec la gauche dans toute sa diversité, seule possibilité de tordre le cou au cataclysme annoncé d’un scénario de 2e tour Fillon / Le Pen qui mènerait quelle qu’en soit l’issue à une régression majeure pour notre pays. D’ici le 22 janvier, je mènerai campagne pour promouvoir son programme avec tant de propositions encore à découvrir".

Un leitmotiv : barrer la route de François Fillon et Marine Le Pen
Comme ça a été le cas lors des débats télévisés de cette primaire, et comme chaque candidat a eu l'occasion de le formuler, l'argument du "moindre mal" a été martelé lors de la conférence de presse : "François Fillon propose une purge de la société, quant au FN, ce n'est pas un adversaire comme les autres et il faut cesser de croire que le pire ne peut pas arriver", met en garde André Chapaveire avant de glisser une fleur pour son poulain : "Manuel valls est solide, il est ambitieux pour la France et c'est celui qui incarne le mieux le projet de la gauche pour faire face à la droite et l'extrême droite".   
Reste à savoir alors qu'est-ce que la gauche aujourd'hui ? "C'est celle qui assume des responsabilités et qui ne propose pas que des utopies", répond André Chapaveire, en référence, notamment, au revenu universel proposé par Benoït Hamon. 

 "Macron a des spectateurs, pas des militants. Si quelqu'un doit se retirer, c'est bien lui..."
Quant aux deux absents de la primaire qui cristallisent l'attention ces derniers jours, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, le premier secrétaire du parti socialiste de Haute-Loire tacle le premier "la démagogie ne marche qu'un moment" et raille le second : "Macron a des spectateurs, pas des militants. Si quelqu'un doit se retirer, c'est bien lui... Et qu'on n'aille pas me faire croire qu'il est socialiste : il suffit de regarder son comité de soutien en Haute-Loire... alors que Manuel valls est un fidèle de Rocard puis de Jospin, donc il n'est pas à droite non plus quand même".

La fracture du PS avec une gauche des idées et une gauche qui assume les responsabilités
André Chapaveire a évoqué lors de cette conférence de presse deux gauches : une gauche de gouvernement, qui assume les responsabilités, et puis une gauche des idées, plus utopiste... Ce qui signifie qu'il y a une réelle fracture au sein du parti ? D'autres candidats ont donc des idées irréalisables selon vous, comme par exemple le fameux revenu universel dont on a beaucoup parlé ces derniers jours ? 


Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire