Premier journal associatif de quartier, le Pavé se lance au P’tit café

sam 26/06/2021 - 07:00 , Mise à jour le 26/06/2021 à 07:00

Aujourd'hui, c'est le grand jour pour l'association Les jeunes pousses. Le Pavé se lance à la criée du marché du Puy-en-Velay, pour la toute première fois. 

Durant cinq mois, une dizaine de personnes, ponots ou simplement de passage au Puy-en-Velay, se sont réunis tous les samedis matin autour d'une même idée : créer un journal associatif de quartier qui mêle diversité, créativité et humanité. 

Tout a commencé avec Les jeunes pousses...

L'association, qui fêtera ses dix ans l’année prochaine, est à l’origine de la création du P’tit café, et de son centre social, situé au 25 place du Marché couvert au Puy-en-Velay. En compagnie de Julia Beurq, animatrice accueillante et salariée de la structure, l’idée de la création d’un journal de quartier est apparue comme évidente.

Thelma, 5 ans dessine pour les illustrations du journal Photo par Clara DUCHENE

Une idée qui a germé

Ancienne journaliste, Julia Beurq a coordonné le projet du journal de quartier pendant cinq mois. A l'origine de l’idée, elle a soutenu le projet et accompagné l’ensemble des bénévoles.

"C’est un journal fait par les habitants du quartier mais pas seulement. Il y a certains de nos adhérents de l’association, des personnes qui ont un lien avec ce territoire, d’autres qui travaillent ici ou encore d’autres qui y passent", déclare Julia Beurq. Avant de poursuivre : "Il y a cette envie de réunir des gens différents des habitants du quartier pour créer du lien et porter une voix différente sur le territoire".

"Le but de ce journal ? Exprimer des points de vue qui ne sont pas forcément audibles auprès des habitants, des élus ou auprès d’autres personnes". Julia Beurq

Elle précise : "Le pavé n’a pas vocation à concurrencer qui que ce soit, il est sans prétention journalistique". Il veut "produire des points de vue différents", afin de "voir son territoire de manière différente."

Le succès d’un crieur de rue

Le dernier week-end de janvier 2021, Thomas a donné un coup de pouce à l’association pour le lancement du journal. Crieur de rue, sa voix a porté puisqu’elle a permis à une dizaine de personnes de s’investir dans ce projet humain.

Le Pavé, un journal "décalé"

Nom choisi collectivement, il est d’abord une référence évidente au centre-ville du Puy.

 "Mais pas que!" précise sa fondatrice. Tout d'abord parce qu'il se distingue sur sa forme, mais aussi parce qu’il est né d’un "collectif assez hétéroclite d’une dizaine de personnes" avec des personnes de divers horizons. 

Les articles portent essentiellement sur le centre-ville du Puy, mais pas seulement.

"Le journal aborde des thématiques sociales, environnementales ou culturelles. Le but est de favoriser les liens, montrer le côté multiculturel du Puy et les liens intergénérationnels". Julia Beurq

"Chacun a mis sa pierre a l’édifice

De 6 à 74 ans, toute personne était invitée à la création du journal de quartier. Josette Faure, "grand-mère" du collectif de bénévoles, témoigne de son admiration du lieu, qui permet selon elle de "coexister avec des mondes parallèles, dans une énergie ouverte." 

Les bénévoles de tout les âges se réunissent autour du lancement du Pavé Photo par Clara DUCHENE
Les bénévoles de tous les âges se réunissent autour du lancement du Pavé.  Photo par Clara DUCHENE

Ecoliers et collégiens ont eux aussi, contribué au projet. Julia Beurq s’est associé à deux établissements scolaires de la ville : l’école primaire Jeanne d’Arc et le collège Lafayette du Puy. En CM1, CM2 ou dans le club journal du collège, les interventions de l'ancienne journaliste ont permis aux jeunes de produire des articles sur des thématiques qui les intéressaient.

"Du côté de l’école primaire, les écoliers avaient envie de travailler sur la bibliothèque. Ça tombait bien parce qu’on avait aussi envie de mettre l’accent sur cette structure-là", déclare l'animatrice. Elle poursuit : "Certains ont raconté des anecdotes rigolotes sur leur quartier, d’autres ont fait un reportage sur des camarades de classe qui viennent de Syrie et qui vivent dans le quartier." 

L’animatrice a aussi fait le lien entre l'établissement Sur les pas de Saint-Joseph et le club journal du collège Lafayette : "en manque de notoriété, l’établissement avait envie de se faire connaître." Julia Beurq y a emmené les collégiens en reportage.

"Ils étaient assez libres : tout le monde a proposé ses propres sujets. Chaque personne a réussi à trouver son style, sans qu’il n’y ait de trop grosses corrections à faire. Le plus long a été la mise en page, la coquille, la sélection des dessins et la création de la charte éditoriale".

Jusque dans les illustrations

Intégralement illustré avec des dessins, le Pavé tient toutes ses images de créations faites par des enfants de 6 à 13 ans et d'adultes qui ont tous laissé libre cours à leur imagination. Accompagnés par Lucas, bénévole à l’association, un mercredi sur deux, de mars à juin 2021, tous se rejoignaient pour l’atelier Fanzine.

Lucas, bénévole animateur de l'atelier Fanzine Photo par Clara DUCHENE

QU'EST-CE QUE LE FANZINE ?

Le Fanzine est un petit magazine artisanal : un mélange de « Fan » et de « magazine » à l’origine chez les fans de rock. Lucas a eu l’idée de proposer quelques illustrations pour accompagner le journal.

 "Je me suis dit que ce serait encore mieux si l’atelier devenait participatif." Lucas

 

 

Alors ni une ni deux, l’atelier fut crée. Et hop, voilà que la liberté de dessiner tout type de dessins, plus ou moins en lien avec les thématiques abordées dans le journal, s’invita au P’tit café.

Parmi les dessinateurs en herbe, Thelma, 5 ans : "je dessine un peu de tout". Elle pointe du doigt son dessin préféré, parmi ceux du recueil, "Le P'tiZine"

Dessin de Thelma, dessinatrice en herbe Photo par Clara DUCHENE
Dessin de Thelma, dessinatrice en herbe.  Photo par Clara DUCHENE

"C’est celui que tout le monde aime bien, c’est du découpage avec des feutres fins noirs, de l’encre de chine et des feutres à couleurs", explique la petite fille. 

Le Pavé, "une vraie aventure humaine"... loin d'être achevée

"Je pense que cette petite production de bénévoles qui viennent d’horizon tout à fait divers, c’est une vraie aventure humaine." Josette (Joe’), bénévole au sein du collectif et correctrice professionnelle en presse et en édition.

Elle termine en évoquant que c’est une idée, qui "malgré le confinement, a poussé, a germé, et vous verrez ça samedi !", lance-t-elle joyeusement.

"Maintenant que la maquette est faite, ce sera que du bonheur ! "Julia Beurq. 

Le premier journal trimestriel touche à sa fin, avant d'entamer la session automnale (qui débutera en septembre). Et pour qu'il soit encore plus décalé, positif et humain, l'association est à la recherche de bénévoles. 

Clara Duchêne

Association Jeunes Pousses
25 place du Marché Couvert
43000 Le Puy en Velay
cafejeunespousses@gmail.com
09 80 44 29 35 ou 07 81 84 29 12

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire