« Pourquoi avoir besoin de l'école pour apprendre ? »

dim 24/04/2022 - 08:00 , Mise à jour le 24/04/2022 à 08:00

Attention, pirate annoncé au Puy-en-Velay. À travers une conférence prévue le 26 avril au Centre Pierre Cardinal, Thierry Pardo, doctorant en éducation à l’allure de corsaire, partage son point de vue sur le système scolaire. D’après lui, les petits moussaillons n’auraient pas besoin de l’école pour apprendre.

Qui a dit que les pirates n'étaient pas cultivés ? L’homme à la barbe fleurie et au regard clair possède un doctorat en éducation et est chercheur au Centre de Recherche de l'Université du Québec à Montréal. Ni jambe de bois, ni bandeau sur l'oeil, ce navigateur de morts pirate...l'éducation.

Quoi, quand, où...

Rendez-vous au Centre Pierre Cardinal au Puy, le 26 avril à 19h.
Entrée 15 euros.
Pour vous inscrire, c'est ICI.

« Pourquoi faut-il un jour qu'il arrête cet apprentissage pour aller à l'école ? »

« Le plus difficile n’est pas d’offrir une liberté éducative aux enfants mais de libérer les parents de certaines évidences scolaires », affirme-t-il. Il pose alors les questions : « Pourquoi avoir besoin de l'école pour apprendre ? Les enfants arrivent, chacun à leur rythme, à téter, parler, marcher, aller au toilettes… sans jamais avoir l'impression d'apprendre et sans recours à une institution ou un professionnel reconnu. Dès sa naissance, l'enfant ne cesse d'apprendre. Alors pourquoi faut-il un jour qu'il arrête cet apprentissage pour aller à l'école ? »

« L'école est-elle vraiment émancipatrice ? Apprend-elle le vivre ensemble ? Développe-t-elle réellement l'esprit critique et l'autonomie ? Forme-t-elle des citoyens éclairés ? » Thierry Pardo

« Il n'est aujourd'hui plus possible d'instruire son enfant à la maison sans une autorisation des Services compétents »

Le docteur soulève la problématique : « Alors que la "loi séparatisme" entre en vigueur à la rentrée prochaine, n'est-il pas temps de questionner, non pas les méthodes et la pédagogie à l'intérieur de l'école, mais le modèle scolaire dans son ensemble ? »

D’après ses connaissances accumulées après des années de recherches et de voyages au tour du monde, cette loi touche à un droit fondamental en vigueur depuis 140 ans, celui de la liberté du choix d'instruction. « Il n'est aujourd'hui plus possible d'instruire son enfant à la maison sans une autorisation des Services compétents et sans évoquer une raison qui rend impossible une scolarisation de son enfant dans le système scolaire classique. » 

Julie Raffier-Bor

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire