Tous

Polignac

Polignac : en musique, la forteresse raconte son histoire

jeu 21/08/2014 - 17:26 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Au travers d’un répertoire composé spécialement pour la vielle à roue électroacoustique, le spectacle « Hurdy Gurdy # Myst » propose à la musique contemporaine, à la projection vidéo en direct et à la lecture poétique de se retrouver autour d’un même thème inspiré de l’ouvrage « Lieux mystérieux en Auvergne ». Les images captées et les légendes sont intégrées dans la narration du spectacle, permettant de découvrir de façon originale ce lieu mystérieux qu'est la forteresse de Polignac.

La vielle à roue, un instrument méconnu
Malgré son histoire millénaire et les différents répertoires qu’elle eut à explorer - elle accompagna tour à tour les chants liturgiques ou les mendiants, divertit les villageois ou la cour du roi Louis XV -, la vieille à roue est restée un instrument secret et énigmatique pour ceux qui l’entendent. Les possibilités sonores multiples, encore augmentées par les outils de traitement actuels, en font pourtant un laboratoire musical très riche autant pour les interprètes-chercheurs que pour les compositeurs. Cependant, alors que la nouvelle génération de viellistes qui se développe depuis les années 1990 a amené la vielle dans les répertoires variés des musiques actuelles, du jazz, des musiques improvisées, très peu de compositeurs de musiques savantes d’aujourd’hui ont été sollicités et de ce fait, le répertoire contemporain pour vielle reste très limité.

Une monument historiquement riche
Depuis la Renaissance, nombre de mythes et de légendes se greffe sur ce rocher de Polignac dont le contenu ne cesse de susciter, depuis le XVe siècle, de violentes polémiques. En effet, là où se dressent aujourd’hui les ruines du château féodal aurait été érigé, sous l’Antiquité, un temple d’Apollon comparable par sa fonction magique au site de Delphes en Grèce [source : forteressedepolignac.com]. A l’origine, le château était sans doute une forteresse publique protégeant le Puy-en-Velay ; il est mentionné pour la première fois dans une charte des années 930. La forteresse, qui occupait un emplacement stratégique commandant les routes à l’ouest et au nord de la ville du Puy, pouvait abriter 800 soldats en plus de la famille et de ses domestiques. En bref : un lourd passé qui ne demande qu’à être raconté. ????

C’est pourquoi, après avoir interprété divers répertoires allant des musiques anciennes aux musiques improvisées (notamment au sein du Viellistic Orchestra puis de la Cie Grain de Son ou de l’ARFI), la musicienne Laurence Bourdin a souhaité passer commande à cinq composteurs reconnus dans les domaines des musiques contemporaines et actuelles pour composer une œuvre pour vielle à roue. De ce fait, tous participeront à développer le répertoire contemporain pour cet instrument.

Réservations et informations au 04.71.04.06.04

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire