«Plus aucune cellule commerciale vide !»

dim 02/07/2017 - 15:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

----Sept actions pour «booster» le commerce
- Améliorer l’environnement commercial
- Ouverture d'une boutique des artisans et commerçants !
- Subvention exceptionnelle : jusqu'à 30% d'aide aux artisans commerçants pour des travaux ou des achats d'équipements
- Création d’une pépinière commerciale : la ville met à disposition des commerçants des boutiques à loyers modérés
- Création d’une filière d’artisanat d’art rues Chènebouterie et Raphaël : ouverture de la rue des Arts
- Création de nouvelles places de stationnement
- Indemnisation des commerces impactés par des travaux publics-----« Plus aucune cellule commerciale vide !», c’est l’objectif fixé par le maire Michel Chapuis, notamment à travers le Plan commerce récemment mis en place par la municipalité.
« C’est difficile pour le commerce, comme dans toutes les villes, mais nous avons la chance qu’il soit varié, estime-t-il, les franchises sont peu nombreuses, ici au Puy, et c’est ce qui fait l’originalité des commerces locaux.»
Dans le cadre de ce Plan commerce, les élus ont acheté un ensemble commercial vacant de 128 m² comprenant espaces de vente et espace de stockage aux 50 et 52 rue Pannessac et au 4 rue du Consulat. Dans le cadre du Pacte régional de la Haute-Loire sur l’enveloppe « Soutien au commerce du centre-ville », la Région peut soutenir l’opération à hauteur de 80 %, soit 88 000 euros sur l’enveloppe estimée de 110 000 euros (achats + travaux).

La Maison de santé du pensio
La construction de la Maison de santé pluriprofessionnelle au Puy-en-Velay a démarré en mai dernier.
Cette structure permettra aux professionnels de santé, autour du noyau dur de médecins généralistes, de pratiquer en un même lieu, en mettant en place une organisation de travail et un projet de soins global. C'est un projet basé sur la continuité des soins (avec une large amplitude horaire et des plages « sans rendez-vous ») et sur le partage des informations entre professionnels.
Une première équipe a monté l’association Pour une Maison de santé pluriprofessionnelle au Puy-en-Velay, présidée par Antoine Demars, infirmier libéral, afin de structurer le projet sur le site du Pensio.
Pour l’heure, l’équipe est constituée de quatre médecins généralistes, quatre infirmiers, deux dentistes, deux kinésithérapeutes, un ergothérapeute, un psychologue et un orthophoniste.
« L'équipe est constituée en association et travaille déjà régulièrement. Elle est presque au complet. Il reste deux places de médecin généraliste et une place d'auxiliaire médical, mais les candidatures sont désormais soumises au choix du reste de l'équipe qui choisira le métier de la santé qu'elle désire intégrer », explique Lætitia Venosino, chargée de mission pour l'accueil des professionnels de santé.

Jeunesse : encourager les activités de quartier
Les activités « Donnant/Donnant » pour les 12-13 ans, et « Action Citoyenne » pour les 14-17 ans, dans les quartiers de Guitard et du Val-Vert permettent aux jeunes de mettre un pied dans la citoyenneté grâce à des actions civiles.
Ces activités s’effectuent en collaboration avec la Régie de quartier et les partenaires institutionnels dans le cadre de la convention de partenariat dispositif « Ville-Vie-Vacances ». Á ce titre, les élus du Puy-en-Velay apportent un soutien financier en cas de solde débiteur, pour rétablir l’équilibre des comptes.

Des jeunes en « Service Civique » dans les Maisons de quartier
Les maisons de quartier du Val-Vert, de Guitard et du centre-ville proposent d’accueillir chacun un jeune dans le cadre d’un contrat de Service Civique.
L’initiative est portée par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).
Les élus de la Ville ont signé une convention avec la Fédération des centres sociaux de la Haute-Loire ou la Fédération des Œuvres laïques pour la mise à disposition de jeunes en service civique dans les centres sociaux.
Grâce à cette initiative, des jeunes en services civique, de 16 à 30 ans pourront vivre une première expérience vers l’emploi dans le cadre d'une démarche intitulée "Dynamique jeunesse et territoires" et s’impliquer au travers de projets dans la vie des quartiers concernés.
Les Maisons de quartier proposent d'accueillir chacun un jeune en service civique de 24h hebdomadaires sur 6 à 10 mois.

Une aide sous forme de prêt pour financer son Bafa
Le dispositif de soutien mis en place par la Municipalité prévoit un prêt de 250 euros destiné au financement partiel du stage de base du Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur (BAFA).
Cette aide est adressée aux jeunes ponots selon les critères suivants :
- le jeune doit être âgé de 17 à 25 ans (moins de 26 ans),
- le jeune ou ses représentants légaux doivent résider au Puy-en-Velay,
- le jeune ou ses représentants légaux doivent avoir un quotient familial inférieur ou égal à 600 euros.
La Ville du Puy-en-Velay verse directement à l'organisme de formation au BAFA l'aide attribuée par mandat administratif.
La convention de prêt prévoit le remboursement de la somme accordée dans un délai d’un an à 18 mois maximum après la date de conclusion de la convention entre les deux parties.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire