Plantons des haies en Haute-Loire !

Par O.St mer 02/02/2022 - 06:00 , Mise à jour le 02/02/2022 à 06:00

Première livraison d’arbres pour les plantations de haies de la mesure plantons des haies du Plan de Relance de l’Etat Français le 31 janvier 2021 à Polignac.

Cet hiver, 17 agriculteurs de la Haute-Loire vont planter plus de 3,7 Km de haies avec l’aide de la mesure « Plantons des haies » du Plan de relance de l’Etat Français

Le Plan de Relance « Plantons des haies 43 » permettra d’accompagner et de financer la plantation de près de 11 km de haies dans 30 exploitations agricoles de notre département

Dans notre département, la plantation de haies se développe depuis peu, cette mesure a reçu un bon accueil dans les campagnes. Un consortium de 3 structures, la Mission haies, la chambre d’agriculture et l’EPAGE Loire Lignon s’est organisé pour accompagner les agriculteurs volontaires. Ces derniers pourront planter sur 3 hivers, et le lundi 31 janvier a lieu la distribution des premiers plants du Plan de Relance. Ces plants sont issus d’une pépinière auvergnate labellisée « Végétale local » (graines récoltées en Auvergne) ; pour une meilleure reprise et résilience des plants dans le contexte de changement climatique.

Le Plan de Relance « Plantons des haies 43 » permettra d’accompagner et de financer la plantation de près de 11 km de haies dans 30 exploitations agricoles de notre département d’ici mars 2024.

Les motivations des planteurs sont diverses, à l’image de la pluralité des productions

Les motivations des planteurs sont diverses, à l’image de la pluralité des productions. Des céréaliers plantent pour réduire la force du vent sur le couloir venté de la Limagne, protégeant ainsi leur production des effets desséchants et brûlant du vent ; des maraîchers plantent pour les mêmes raisons, avec le souci de favoriser également la lutte auxiliaire ; et les éleveurs privilégient clairement des haies et des arbres pour offrir abri et protection à leurs troupeaux, le bien-être animal étant une préoccupation majeure de la profession agricole.

La forte participation des agriculteurs met en avant la volonté de ces derniers de réintégrer l’arbre et la haie dans les systèmes de production. Si le plan de Relance ne permet pas de répondre à toutes les demandes, l’aide des Contrats Territoriaux, du Contrat Vert et Bleu, de la fédération des chasseurs ou du Conservatoire des espaces naturels restent mobilisables pour tous les agriculteurs et porteurs de projet sur le bocage du département.

"Accélérer la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, sûre, durable et de qualité pour tous" en 11 mesures.

Le Gouvernement Français, a annoncé le 3 septembre 2020, le plan France Relance qui comporte un important volet consacré à la transition agricole, alimentaire et forestière. Plusieurs thématiques composent le dispositif notamment celle intitulée « Accélérer la transition agro-écologique au service d’une alimentation saine, sûre, durable et de qualité pour tous », déclinée en 11 mesures.

Parmi ces mesures, l’appel à projet « Plantons des haies », est doté d’une enveloppe nationale de 50 millions d’euros, avec l’objectif de planter 7 000 km de haies à l’échelle nationale sur les parcelles agricoles. Les agroforesteries éligibles au PDR sont les haies et les alignements d’arbres intra-parcellaires. L’appel à Projet comprend deux dispositifs financiers : le soutien à l’investissement et aux actions d’animations qui accompagnent les investissements.

"Les agriculteurs sont les bénéficiaires de ce dispositif"

Les agriculteurs sont les bénéficiaires de ce dispositif. Les projets de plantations sont intégralement financés par le Plan de Relance. Le montant de la subvention, octroyé aux futurs planteurs, est estimé au prorata des linéaires de haies par forfait. L’ensemble des fournitures sont subventionnées aux agriculteurs à savoir les plants, le paillage, la clôture…Le temps de travail est aussi pris en compte.

La Direction régionale de l’Agriculture et de la Forêt Auvergne Rhône Alpes (DRAAF) pilote cette action en région en lien étroit avec les Directions Départementales des Territoires (DDT) qui instruisent les dossiers.  

Les agriculteurs peuvent échelonner leur plantation sur 3 ans hiver 2021/2022 – hiver 2022/2023 – hiver 2023/2024.
 

L’enveloppe régionale prévue pour ce programme est de 2 935 000€. Ces crédits régionalisés sont issus du volet agricole du plan de relance. Les agriculteurs peuvent échelonner leur plantation sur 3 ans hiver 2021/2022 – hiver 2022/2023 – hiver 2023/2024.

Pour répondre à cet appel à projet, un consortium de structures a souhaité unir ses actions dans le département de la Haute-Loire à savoir la Mission Haies Auvergne Rhône Alpes, l’EPAGE et la Chambre d’Agriculture 43.

La Mission Haies AuRA est un service technique dédié au bocage. Elle est rattachée à une association dénommée l’Union des Forêts et des Haies Auvergnes Rhône-Alpes basée près de Clermont Ferrand . Depuis sa création en 1996, la Mission Haies est appelée pour encadrer et suivre des projets répondant aux enjeux agro-écologiques.

La plantation, le suivi, la gestion et la valorisation des haies champêtres et des projets agroforestiers constituent les principales missions de l’association.

Les années suivantes, la Mission Haies assure le suivi de plantations

Dans le consortium du Plan de Relance, la Mission Haies a formé les agriculteurs aux rôles de l’arbre et de la haie. L’équipe de la mission a ensuite élaboré avec l’agriculteur concerné son projet de plantation. Un dossier technique final rédigé a ensuite été transmis aux futurs planteurs. Les années suivantes, la Mission Haies assure le suivi de plantations. 

L’EPAGE encourage la plantation de haies à travers les contrats territoriaux Loire et affluents vellaves et celui du Lignon du Velay.
Dans le cadre de ces contrats, c’est l’impact des haies sur la qualité de l’eau via la limitation de l’érosion des sols et par la limite de transfert des pollutions possibles qui est le plus mis en avant notamment afin de répondre aux enjeux du 11ème programme de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

Ce plan de relance s’intègre donc dans cette dynamique de volonté de plantation et de gestion durable des haies sur les exploitations agricoles ainsi que de leur valorisation.

L’EPAGE a ainsi pu intégrer le consortium et accompagne les agriculteurs volontaires sur l’Est du Département de la Haute-Loire

Vous aimerez aussi