National 2 : Le Puy-Foot tourne en Raon

sam 28/10/2017 - 21:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

Match nul (0-0)... Raon, lanterne rouge, est venu chercher un point, mais aurait tout autant pu commettre un hold-up, tant les hommes de Roland Vieira (10e) se sont employés à maquer ce but qui victorieux qui n’est jamais venu, en se découvrant, notamment en fin de partie.
Les Ponots ont timidement entamé cette rencontre et il a fallu attendre la 25e minute pour que le public vellave se mette un tir cadré, de Jegu, sous la dent. Mais c’est sans souci pour le gardien de Raon.

Ça va venir en seconde mi-temps...
Un autre tir de Jegu (39e), qui rase le poteau gauche de l’adversaire, un centre N’Doye que Patrao ne peut reprendre (42e), alors qu’il était à bout portant : le public de Massot se dit que ça va venir en seconde mi-temps.
Au retour des vestiaires, c’est un peu le même scénario. Les Vosgiens sont bien en place et font déjouer des Ponots qui, de plus, sont dans un mauvais jour au niveau de la justesse technique.
Beaucoup de transmissions sont imprécises et le jeu vers l’avant est parfois freiné par quelques atermoiements.
Mais Sall et ses coéquipiers prennent encore un peu plus l'ascendant physique, ce à quoi l’adversaire répond par quelques grossières fautes.

Sall loupe une occcasion en or
Les occasions sont bien présentes, comme ce centre de Patrao repris par N’Doye (64e), mais ce n’est pas cadré.
L’occasion du match était dans les pieds de Sall (74e), seulement sa reprise d’un centre de Coelho (alors qu’il était à quelques mètres des cages) s’envole dans les airs.
Comme Le Puy-Foot se découvre parfois un peu trop, le public se dit que le hold-up évoqué plus haut pourrait bien être le scénario catastrophe de cette rencontre. D’ailleurs, quelques contres très mal négociés par les visiteurs font se dire à ce même public : « heureusement que c’est la lanterne rouge en face...»

La réaction du coach Roland Vieira
« Clairement c’est deux points de perdus. Pas par manque de travail des joueurs, mais par manque de réalisme et de réussite. Je m’attendais à une réaction des joueurs, après la claque de Belfort (4-0, ndlr), malgré le score elle a eu lieu. Les joueurs ont donné beaucoup d’eux-mêmes, ont fait beaucoup d’efforts, ce soir ils seront fatigués, ils pourront se regarder dans une glace.»

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire