Montpeyroux, un village perché entre pierres et vignes

mer 03/08/2022 - 12:00 , Mise à jour le 03/08/2022 à 12:00

Il est l'un des plus beaux villages de France et situé au pied de la Chaîne des Puys. Montpeyroux est un village très appréciés des touristes français et étrangers mais aussi des locaux en quête de dépaysement. 

Vous l'avez très certainement aperçu en prenant l'autoroute A75 entre Clermont-Ferrand et Issoire, ou le connaissez déjà. Le village de Montpeyroux, réputé pour ses paysages attrayants et pour sa richesse architecturale et historique, se situe à une vingtaine de minutes en voiture d'Issoire.

Un village qui apparaît au XIème siècle. "Le nom initial du village en dit long sur ses origines. Mons Petrosus, qui signifie mont pierreux, du latin petra qui signifie la pierre", explique Orianne Jeanjacques. Guide conférencière du Pays d'Art et d'Histoire pour l'Agglo Pays d'Issoire, elle a l'habitude de raconter l'histoire du village aux touristes, français et étrangers, mais aussi aux locaux venus en savoir un peu plus sur ce village atypique. 

Montpeyroux, l'histoire d'un village perché

Si la réputation de Montpeyroux passe avant tout par la pierre et la vigne, elle tient également sur l'aspect perché du village. C'est là que les origines du nom de Montpeyroux prennent tous leurs sens. Le village s'est en fait construit sur une relief qui culmine les 490 mètres d'altitude au pied de la Chaîne des Puys.

C'est la fondation d'un prieuré par l'abbaye de Sauxillanges qui est à l'origine du village. Un château est ensuite construit au XIIIème siècle. Du château, il ne reste aujourd'hui que la tour maîtresse comme unique vestige. A la suite de la construction du château, un bourg se développe à ses pieds. Il sera ensuite fortifié d'ici la fin du Moyen-Âge. "C'est en raison de la guerre de 100 ans que les premières constructions de fortifications débutent. Encore aujourd'hui, il est possible d'en retrouver quelques vestiges avec quelques passages à l'intérieur du village", précise Orianne Jeanjacques.

Un village entre pierres et vignes

L'organisation du village s'est ensuite faite en fonction des terrains du territoire. Entre la plaine et les sommets rocheux du site de Montpeyroux, l'exploitation des sols a été très différente. Ainsi au fil des siècles, dans le village de Montpeyroux, on a pu travailler les sols en utilisant les qualités propres à chacuns. "Dans la plaine, les Hommes ont cultivé des céréales dans la terre fertile limagnaise, mais aussi des arbres fruitiers et des vignes en remontant progressivement au fil de la pente, vers le sommet du village. Sans oublier l'exploitation des carrières de pierre"

Sur le territoire de Montpeyroux, les habitants exploitent les carrières d'arkose, une roche sédimentaire de la famille des grès. Au milieu du XIXème siècle, ce sont onze ateliers de taille et une trentaine d'ouvriers qui exploitaient ces carrières.

La culture de la vigne, elle, remonte à l'Antiquité dans la vallée de l'Allier. "La culture viticole connaît une grande phase d'expansion avec la navigation sur l'Allier. A l'époque, on se servait des sapinières pour aller à Nantes ou à Paris en 17 heures de trajet environ", explique Orianne Jeanjacques. Mais la crise du phylloxera détruit la quasi totalité des vignobles en France et en Europe à la fin du XIXème siècle, en 1896. Il n'est alors qu'en partie reconstitué puisque les hommes partent combattre pour la Première Guerre Mondiale. 

Si vous vous rendez au coeur du village de Montpeyroux, vous pourrez découvrir d'un autre point de vue les paysages alentours. Notamment sur les puys de Corent, Monton et Saint-Sandoux ainsi que sur la fameuse Chaîne des Puys. Mais à l'ouest, vous pourrez également admirer les monts du Sancy. 

 

 

Vous aimerez aussi