Monistrol-sur-Loire: la chasse suspendue "jusqu'à nouvel ordre"

Par Olivier Stevens jeu 28/10/2021 - 17:00 , Mise à jour le 28/10/2021 à 17:00

Un arrêté préfectoral suspend "jusqu'à nouvel ordre" la chasse et l'entraînement des chiens sur le territoire de l'ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) de Monistrol-sur-Loire.

Il y a un mois le président de l'ACCA a été menacé par un groupe d'individus encagoulés et armés.

La décision de la Préfecture fait suite à la démission des membres du conseil d'administration de l'ACCA survenue à la suite de "faits troublant l'ordre public, de difficultés et de dysfonctionnements" rencontrés dernièrement dans la gestion de la chasse sur le territoire de l'ACCA de Monistrol-sur-Loire.

Des personnes encagoulées et armées

Voici un mois, le président de cette association a en effet reçu la visite de personnes encagoulées et armées. Cette irruption musclée était en lien direct avec ses activités de chasse.

L’ACCA de Monistrol-sur-Loire est ainsi placée sous la tutelle des services de l’État et un comité de gestion a été mis en place avec l’appui de la Fédération départementale des chasseurs afin d’assurer temporairement la gestion de l'ACCA et d’organiser des élections en vue de constituer un nouveau conseil d’administration. L'ACCA de Monistrol compte une centaine de chasseurs sur un territoire de 2200 hectares.

Des équipements utilisés par des chasseurs ont déjà été vandalisés cet été

Les contentieux sont anciens. Des équipements utilisés par des chasseurs ont déjà été vandalisés cet été. Des dégradations avaient été constatées après le déconfinement et elles s'étaient accélérées en début d’été. Les chasseurs avaient dénoncé des actes de vandalisme sur les miradors, ces tourelles d’environ deux mètres utilisées pour les battues au sanglier, au renard et au chevreuil. Sur une quinzaine de miradors, dix avaient subi des dégradations.

Des inscriptions anti-chasse telles que "chasseurs assassins"

Elles avaient été démontées, abimées, déplacées sur une centaine de mètres ou encore taguées avec des inscriptions anti-chasse telles que "chasseurs assassins". Le président de l’association de chasse André Delolme ne décolérait pas.

Pour les chasseurs de Monistrol-sur-Loire, ces dégradations sont longtemps demeurées incompréhensibles. En effet, ces équipements ont pour objectif de garantir la sécurité des chasseurs lors des battues ainsi que des autres usagers de la nature comme les cyclistes ou les randonneurs.

Le local d’une association de chasse de Chomelix avait aussi été dégradé

Auparavant c'est le local d’une association de chasse de Chomelix qui a été vandalisé. Une plainte contre X a été déposée. Les vandales ont fracturé une porte et tout cassé à l'intérieur.

"L'enquête reste en cours"

Une enquête de gendarmerie a été ouverte en parallèle suite à un dépôt de plainte pour les menaces subies par le président de l'ACCA. La piste d’un différend entre chasseurs est plausible, "mais l’enquête reste en cours", dixit la gendarmerie, qui cherche à identifier les auteurs de l’agression.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés