Mobilisation du 15 juin : la CGT réaffirme son mécontentement

Par AP mer 16/06/2021 - 14:15 , Mise à jour le 16/06/2021 à 14:15

Un an après le Ségur de la santé, la mobilisation du 15 juin revendiquait un manque de reconnaissance et de revalorisation salariale pour les personnels des établissements de santé et d'action sociale.

Voici le communiqué transmis par la CGT :

"Le mardi 15 juin était une journée nationale de mobilisation à l’initiative de la CGT pour exiger une revalorisation des salaires de tous les personnels de la Santé et de l’action sociale dans la fonction publique hospitalière.

En effet, non seulement le Ségur de la Santé dont la CGT n’est pas signataire, ne répond pas aux légitimes revendications des personnels, mais pire des nombreux agents se retrouvent à nouveau exclus des mesures salariales.

La revalorisation des grilles prévue pour octobre 2021 exclue une grande partie des agents qui n’en verront pas la couleur : personnels techniques, administratifs, ouvriers, sociaux éducatifs, medico- techniques, sages-femmes, psychologues, ASHQ…Rien non plus pour les contractuels.

Tous les professionnels sont indispensables au bon fonctionnement de l’hôpital, des EHPAD et à la prise en charge de la population. Ils remplissent tous des missions indispensables dans l’intérêt de la population… il est inacceptable qu’ils ne puissent prétendre à une rémunération équivalente.

La CGT réclame une revalorisation des salaires de 300 euros pour l’ensemble des agents qui doit passer par une augmentation du point d’indice.

Les personnels de santé sont épuisés par les multiples promesses de ce gouvernement qui ne répond pas à leurs revendications. Plus d’un an après le début de la crise COVID, où sont les lits et les personnels supplémentaires nécessaires à la prise en charge de qualité des patients et à l’amélioration de nos conditions de travail.

Nous attendons des « accords Ségur de la santé » :

  • une véritable reconnaissance des qualifications et spécificité de nos métiers,
  • une vraie attractivité de nos métiers : Comment attirer et garder les nouveaux professionnels s’ils sont maintenus pendant des années contractuels et payées sur des grilles de salaire qui date de 2015 ?
  • des moyens budgétaires permettant aux établissements sanitaires et médico-sociaux d’assurer leurs missions de services public, d’investir, d’embaucher, de titulariser les contractuels,

Il y a urgence ! Les moyens doivent être donnés pour un grand service public de santé qui réponde aux besoins de la population et garantisse la sécurité des agents."

Photo par CGT43

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés