Menaçant avec une scie, il est chassé à coups de bâton

mer 04/05/2016 - 11:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Coup de sang en centre ville du Puy ce mardi soir : les services de police sont intervenus devant le bureau de tabac du Faubourg Saint-Jean alors qu'un individu harcelait la vendeuse.
Difficile pour l'instant d'en savoir plus : il ne cherchait manifestement pas à demander la caisse mais avait plutôt un différent à régler avec l'employée et le gérant du commerce de proximité.

La garde à vue repoussée car l'individu est trop alcoolisé
L'individu interpellé est en effet connu des services de police et il a déjà été poursuivi pour d'autres faits similaires par le passé. L'employée avait même déjà déposé une main courante contre le forcené, à qui il semblerait particulièrement difficile de faire entendre raison, surtout qu'il serait très régulièrement fortement alcoolisé...
C'était encore le cas ce mardi après-midi et même après avoir été interpellé par les services de police, puis placé en garde à vue, son interrogatoire ne pouvait pas débuter car vers 18h, il était toujours dans un état d'ébriété manifeste.

Avec une scie, puis un couteau, il est finalement chassé à coups de bâton
Selon le gérant du tabac ponot, c'était déjà la quatrième ou cinquième fois de la journée qu'il venait leur chercher des poux. Il aurait même poursuivi le gérant dans la rue et tenté de lui dérober la chemise qu'il avait en main et qui contenait... son dossier médical.
Mais en début d'après-midi, il revient une première fois avec une scie et menace l'employée. Il revient finalement une paire d'heures plus tard, cette fois-ci armé d'un couteau à cran d'arrêt. Le gérant l'a vu entrer et le chasse de son commerce à coups de bâton, avant que les services de police ne l'interpellent.

Placé en détention provisoire
Déféré devant le magistrat de permanence ce mercredi, l'individu s'est vu délivrer un mandat de dépôt. Il a donc été placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement, où il sera poursuivi, dans le cadre d'une récidive légale, pour des faits de menaces avec une arme, sans ITT (interruption totale de travail).
Compte tenu des problèmes manifestes que présente cet homme avec l'alcool et de sa difficulté à être en prise avec la vie réelle, une expertise psychiatrique pourrait être demandée.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire