'''Mai 68 entre rêve et chienlit'''

lun 27/11/2017 - 12:24 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

----Quelques chiffres
1999, c'est la date du 1er spectacle de l'association SLT Saint-Germain
6, c'est le nombre de spectacles à son actif à ce jour
15 000, c'est le nombre de spectateurs qui ont vu l'un de ces productions au fil des années
600, c'est le nombre de spectateurs réunis l'été dernier sur les deux soirées du spectacle Miserere qui a mobilisé :
20 comédiens parlants
80 figurants
-----Ce rêve, qui illustre l'utopie estudiantine, résumé par des slogans comme "Prenons nos désirs pour des réalités" ou "sous les pavés la plage", est porté dans les manifestations ou sur les barricades et va se heurter à la "chienlit", mot célèbre et historique de ce mois de mai 1968, prononcé par le Général de Gaulle rendu furieux par les revendications et les grèves: « La réforme oui ! La chienlit Non ! ».

Ce titre, résumé des visions sociales de l'époque, vient d'être choisi par le Conseil d'administration de Son Lumière Théâtre, association maître d’œuvre, à l'issue d'une séance de travail consacrée au futur scénario.
Ecrit à quatre mains par Jacques Arnaud et Robert Merlo, il doit être bouclé dans quatre mois. Puis ce sera l'entrée en scène de tous les participants : des acteurs aux figurants en passant par les groupes décors, couturières, techniques son, lumière, images, etc.

Rendez-vous les 5, 6 et 7 juillet 2018 pour la 7ème édition.

>>> lire aussi : notre reportage du spectacle 2017

> L'annonce du thème choisi, pour le 50ème anniversaire de mai 1968, a été faite début octobre.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire