Lutte des sucs : une mobilisation pour protester contre la déroute des routes

Par RSi sam 17/12/2022 - 16:30 , Mise à jour le 17/12/2022 à 16:30

Une dizaine de membres du collectif de la lutte des sucs s'étaient mobilisés ce samedi 17 décembre au rond point Lachamp dans le cadre de la journée nationale " La déroute des routes", pour protester contre la déviation de la RN 88. 

"Contre les projets routiers, pour des mobilités choisies, changeons de chemin!". Ce sont les mots écrits sur le tract distribué par les quelques militants du collectif de la lutte des sucs présents ce samedi 17 décembre sur le rond point de Lachamp dans le cadre de  la journée nationale " La déroute des routes". L'objectif de ce mouvement : alerter le gouvernement, inciter à investir dans des alternatives au tout routier et promouvoir les mobilités douces tels que le train ou le vélo. Selon la coalition nationale de lutte contre les projets routiers, " au moins 100 projets routiers d'ampleurs sont en cours en France d'environ 7000 hectares soit 9633 terrains de foot et plus de 26 milliards d'euros dont au moins 18 milliards d'argent public sont investis". En décembre, le conseil d'Orientation des Infrastructures va rendre un rapport qui déterminera l'évolution de la mobilité de dizaines de milliers de personnes en France. 

La lutte des sucs se mobilise et dit stop aux projets routiers destructeurs.
La lutte des sucs se mobilise et dit stop aux projets routiers destructeurs. Photo par Raphaëlle Simonnot

La lutte des sucs se mobilise 

"On a toujours l'impression qu'au niveau gouvernemental il ne se passe rien de très concret pour protéger l'environnement. Il ne faut pas oublier que les travaux de la RN 88 c'est le plus gros chantier routier prévu pour les 10 prochaines années. Simplement pour 10 kilomètres de route qui n'ont pas de sens. C'est juste pour gagner 3 minutes sur le temps de trajet. Les problématiques sont connues depuis longtemps. Depuis 40 ans en Haute-Loire on a tout misé sur la voiture individuelle et si demain le pétrole coûte 4 euros comment fait-on ?" alerte Mélissa, membre du collectif de la lutte des sucs. 

Plusieurs panneaux avaient été installés par le collectif.
Plusieurs panneaux avaient été installés par le collectif. Photo par Raphaëlle Simonnot

Un avis que partage Pascal, membre du collectif depuis deux ans. " On est là pour dire qu'il est possible de trouver d'autres moyens pour les transports. Des solutions qui soient moins impactantes pour l'environnement et la nature. On déplace un problème pour aller en créer un autre ailleurs avec des coûts énormes", déplore-t-il. 
Un rassemblement à une date symbolique, celle de l'anniversaire de la création du mouvement des gilets jaunes. " C'est aussi un clin d'oeil. Le rond point est un lieu symbolique dans ce mouvement", souligne Mélissa. 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

od

dim 18/12/2022 - 10:56

Contrairement à ce qu'avancent ces "anti-déviation", ces travaux ne servent pas à gagner du temps mais à rendre de la sécurité à ces 2 communes dont les piétons sont exposés à des risques conséquents du fait de la présence de cette nationale où il y a une circulation importante. Et il n'y a plus lieu de discuter, nous riverains et usagers nous sommes déplacés en nombre pour l'enquête publique qui a donné un résultat très très largement en faveur de la déviation. Ces quelques anti-tout minoritaires nous fatiguent. Nous sommes en démocratie et il y a eu une consultation !!!!!!!!!!!!!!!!!

th

sam 17/12/2022 - 22:20

Pour cette déviation de Saint-Hostien et du Pertuis, il y a eu une mobilisation forte et elle ne s’est pas laissée intoxiquer par des opposants venus, pour la plupart, de l’extérieur. Aujourd'hui le débat est clos les travaux de préparation du chantier se poursuivent activement il faut faire sauter ce dernier "verrou" sur l'axe Le Puy St Etienne.

L'intérêt majeur de ce contournement est de ne plus subir les 15 000 véhicules qui traversent chaque jour ces 2 villages source de danger, de pollution et de bruit

ru

sam 17/12/2022 - 22:07

Les journalistes présents parlent d'une dizaine, en fait il y avait très exactement 13, 5 personnes selon les organisateurs, le 0, 5 c'est une personne qui n'est restée qu'une heure  ;-)) . Les chiffres de la police n'ont pas encore été communiqués

se

sam 17/12/2022 - 20:51

Oulaa, moi je compte 4 pélerins , ses personnes ultra minoritaires voudraient imposer leurs idées d un autre monde a une grande majoritais, c 'est bien cela qui me gène , il me semble bien que l on soit en démocratie, ah oui j' ai oublié ,ils ne connaissent pas ...... mais ne compter pas sur moi pour me déplacer en bus , enfin sortais de votre monde que personne ne veux

 

aj

sam 17/12/2022 - 19:02

Une dizaine de personnes ? selon les organisateurs !! Ils ne feront que retarder le projet de 10 ans, comme ils avaient fait pour le contournement du Puy. Cette déviation doit se faire. proposer un autre trajet avec tranchée couverte au Pertuis coûtera aussi cher sans parler des études à refaire... et elle ne dévira pas tous les hameaux traversés: lachamp, Cellier, La Chaud, les Granges...

ga

sam 17/12/2022 - 18:58

" Une dizaine de membres du collectif ", j en compte 4 ! Un bien grand article pour un bien petit groupe !