Déviation RN88 : Les « Pour » et les « Contre » lors d’une réunion à St-Hostien

lun 12/12/2022 - 12:30 , Mise à jour le 12/12/2022 à 12:30

Vendredi 9 décembre, une quarantaine de personnes se sont retrouvées à la salle polyvalente de la commune pour débattre de la fameuse déviation St-Hostien/Le Pertuis. Si deux courants de pensées se sont opposés, la discussion est restée plutôt sereine.

Une invitation à dialoguer entre actuels et potentiels futurs riverains de la RN88. Voilà un rendez-vous qui aurait pu réchauffer l’atmosphère glacée du moment. « Il y avait des gens pour et des gens contre la déviation de la RN88, résume l’un des participants à cette conférence/débat. Mais malgré quelques échanges tendus juste après la présentation, l'ensemble a été plutôt pacifique en dépit de fortes divergences ».

Des tableaux indiquant l'impact du chantier sur la faune et la flore du secteur. Photo par DR

Un débat électrique mais pas explosif

« Comment répondre aux besoins et aux problématiques des riverains de l’actuelle et de la future RN 88 ? » Tel était l’intitulé de la réunion où le maître mot était est la libre expression. Les sujets abordés ? Les transports face aux crises climatiques, l’enclavement de la Haute-Loire, les paysages, les attentes des riverains et des utilisateurs de la route, les terres agricoles et l’eau, les nuisances sonores, visuelles…

Après un diaporama d’environ 30 minutes pour rappeler la chronologie du grand chantier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les personnes présentes ont été invitées à s’exprimer sur le sujet. Afin d’éviter une foire d’empoigne, les temps de paroles ont été limités à 2 minutes et chaque intervention notée sur un tableau. Ce dernier était alors scindé en deux parties : les problématiques et les propositions.

À chaque problème, une solution. Photo par DR

Les problématiques...

Parmi les points de crispations abordés, la dangerosité de la route notamment dans les bourgs de Saint-Hostien et le Pertuis où une déviation permettrait de régler ce problème. Les sources d’eau, sources condamnées par le passage des bulldozers. L’accidentogène de la RN88, la pollution, la présence d’un radar pédagogique mais que très peu respecte selon les riverains, la rareté des transports en commun, le prix des carburants et l’impact financier pour se déplacer.

« Il faut mettre en œuvre un ensemble d’alternatives. La mise en place de transports en commun, une déviation 2X1 voie, des radars et une tranchée couverte au Pertuis ». Pierre Pommarel (AUTA)

...et les solutions

En face des interrogations, des pistes ont été envisagées. Comme, entre autres, l’installation d’une barrière centrale dans la descente du Pertuis pour éviter les chocs frontaux et les accidents les plus graves.

La mise en place de navettes par autocar a suscité une longue réflexion. D’après Pierre Pommarel, membre de l’Association des Usagers des Transports d’Auvergne (AUTA), un bus par heure ne coûterait que 500 000 euros par an. « Il faudrait aussi injecter 80 millions d’euros pour un aménagement ferroviaire efficace entre le Puy et Saint-Etienne, analyse-t-il encore. Sur les 226 millions d’euros prévus par la Région, il resterait alors pas moins de 150 millions d’euros pour une déviation plus courte à Saint-Hostien ».

À la remarque d’un participant sur la crainte de voir des cars vides, Pierre Pommarel répond : « Oui, c’est vrai, ça ne sera peut-être pas rentable. Ça pourrait coûter 450 000 euros par an. Mais c’est bien peu comparativement à ce que coûte cette route ».

Pierre Pommarel (personne face à l'objectif) a proposé ses solutions.
Pierre Pommarel (personne face à l'objectif) a proposé ses solutions. Photo par DR

Une nouvelle association va voir le jour

Au terme de la réunion, une dizaine de riverains ont laissé leurs coordonnées pour constituer une nouvelle association, un collectif qui devrait se concrétiser dès le mois de janvier 2023. Loin de n’être ancrée que sur une seule façon de pensée, cette association serait composée de sensibilités diverses, pour et contre, afin de réfléchir ensemble sur les solutions alternatives possibles.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

16 commentaires

od

mer 14/12/2022 - 21:47

Moi non plus, pourtant très concerné, je n'étais pas à cette réunion organisée par les "contre". Je m'en tiens à donner mon avis lorsque cela est possible d'une façon institutionnelle. Je fais partie des très très majoritaires habitants ou usagers qui sont allés donner leur avis lors de la consultation publique et on a vu le résultat : POUR ! et si je n'ai pas du tout envie de discuter d'alternatives, c'est parce qu'il n'est plus temps de tergiverser avec des écolos opposés à tout ! le coût n'est plus une question par rapport à la sécurité : il est plus qu'urgent que cette déviation soit faite !!!!! les écolos contestent tout ce qui n'est pas moyenâgeux !

st

mer 14/12/2022 - 21:01

Comparer Blavozy à St-Hostien, c'est comme comparer Le Puy à Lyon. Des centaines de personnes travaillent à Blavozy donc il est évident que c'est une commune qui s'accommode très bien de la déviation. Le Pertuis va effectivement devenir un village calme, très calme même. Combien d'automobilistes qui vont travailler à St-Etienne vont s'y arrêter pour faire des courses ? Les villages morts économiquement suite à la construction d'une déviation se comptent par dizaines. Et puis enlever de la circulation d'un côté, c'est forcément la remettre ailleurs. Certains riverains vont donc y gagner (tranquillité) et d'autres vont y perdre (bruit et pollution). Je plains ces derniers. 

ru

mer 14/12/2022 - 14:19

Certains ne semblent pas être très bien informés, depuis le début le projet prévoit le viaduc du Roudesse à 2 fois 1 voie, cela fera le troisième goulot d'étranglement après le viaduc de Pont de Lignon (près Monistrol) et celui de Bessamorel (près Yssingeaux)

st

mar 13/12/2022 - 20:21

Messieurs vous devriez aller faire un tour à BLAVOZY ou les enfants peuvent aller chercher le pain seul où le centre du village a une âme....les déviations ne sonnent pas avec mort des villages bien au contraire et ne vous inquiétez pas pour le Pertuis tout est prêt pour accueillir les gens et tout ça avec un axe routier qui devrait être réalisé depuis bien longtemps puisque les agriculteurs ont vendu leur terre depuis bien longtemps et sans scrupules on pu profiter de les cultiver jusqu'à ces derniers jours...alors messieurs les écolos alors frotter vos cailloux ailleurs les alti ligériens vous en remercient

st

mar 13/12/2022 - 19:44

Effectivement, cela fait plaisir de lire des commentaires censés. Malheureusement, certains sont extrêmes et des 2 côtés. Exemple : th le 12/12 qui croit que 10 km de 2x2 voies vont rendre Le Puy attractif pour les entreprises. Si c'était si simple, la France serait traversée d'autoroutes dans tous les sens (et il y en a déjà pas mal). Pour le Pertuis, qui peut croire que les touristes vont y affluer pour faire étape ? C'est la mort annoncé du village. A l'inverse, il y a les irréductibles qui ne veulent rien et s'enflamment au moindre lézard découvert sous un caillou. Pourquoi personne n'étudie des projets plus réalistes et surtout moins cher ? Nous allons avoir les 10 km les plus chers de France. Je pense qu'il y a d'autres dépenses plus urgentes comme les hôpitaux.

ru

mar 13/12/2022 - 16:12

ça fait plaisir de voir qu'il y a des commentaires intelligents . Effectivement il faut rendre leur tranquilité à ces villages et des propositions sont faites dans ce sens sans pour autant détruire des terres agricoles, dépenser un argent public qui serait bien plus nécessaire dans le domaine de la santé

ch

mar 13/12/2022 - 10:03

Il y a quand même des écolos intelligents ! Pierre Pommarel est de ceux-là : il propose des solutions alternatives faisables et économes des deniers publics. On n'a pas besoin d'autoroute en Haute_Loire, dévier les villages, oui ; une bonne nationale avec des créneaux de dépassement suffit amplement. Regardez le tronçon Le Puy -Les Baraques : la plupart du temps on roule seul sur ces 4 voies !

aj

mar 13/12/2022 - 08:26

Peut être ce qui pourrait être négocié, c'est le viaduc entre St Hostien et le Pertuis qui pourrait être à 2X1 voie (comme à Bessamorel ou Pont de Lignon), ce qui serait suffisant. Mais on ne peut pas remettre en question le tracé prévu, il n'y a pas que le Pertuis et St Hostien, mais les Granges, Cellier, Lachaux, Lachamps...

me

lun 12/12/2022 - 20:00

ST HOSTIEN toujours en pointe contre le crématorium maintenent le déviation et demain ? par contre ok pour accepter les subventions diverses

ba

lun 12/12/2022 - 19:45

Resident de la commune de St Hostien, mais pas du bourg, je comprends les arguments des uns et des autres. Une déviation douce de St Hostien est nécessaire pour aller de l'école à la mairie en sécurité. Mais le projet de la région est une catastrophe y compris pour le village avec une fragilisation structurelle de la colline qui le domine, classée rouge pour les mouvements de terrain. Des voisins agriculteurs vont perdre des hectares de terrains exceptionnels, un captage d'eau vers la pénide est menacé... Et que dire de l'impact environnemental qui est catastrophique. Alors oui à un contournement doux et intégré aux lieux traversé, non a ce projet rétrograde et destructeur.

ga

lun 12/12/2022 - 18:42

Les soi-disants écolos saccagent une usine dans le sud, mettant en danger employés et enfants réunis à une fête de fin d' année, ailleurs ils s' opposent par principe sans être concernés directement par les projets, ensuite ils prônent le retour à des temps préhistoriques  : extrémistes ils ont fait de leurs oppositions un métier !

se

lun 12/12/2022 - 18:11

L : le commentaire de ça habitant du secteur concerné est claire et net. Ce sont des gens extérieurs et peu conernés qui veulent montrer ce que eux veulent, pauvre écolo et assimilés.

ca

lun 12/12/2022 - 17:10

La lutte des sucs cherchent des alternatives alors que sur le chantier : les fouilles archéologiques sont en cours, la ligne haute tension a été surélevée, les arbres sont coupés, les conduites de gaz vont être déviées… bref… ce n’est plus un projet, ce n’est plus le temps des alternatives, c’est un chantier en cours. Plus personne n’en doute à part eux…

ca

lun 12/12/2022 - 16:56

Petite observation , la majorité des riverains de St Hostien dont je fais partie n’ont pas souhaité participer à cette réunion organisée par la Lutte des sucs. En effet l’ordre du jour était de discuter des alternatives. Hors, pour nous il n’y a PAS d’alternative! Nous voulons la déviation telle qu’elle est prévue. 

ph

lun 12/12/2022 - 16:38

Ecarter les voitures d'un village , pourquoi pas .

Mais à condition de ne pas ouvrir une tranchée d'autoroute dans le site .Une déviation doit aussi inciter à la prudence et à une vitesse modérée . Ce qui semble indispensable quand on lit le bilan catastrophique de la Hte-Loire en matière d"accidents de la route .

th

lun 12/12/2022 - 15:56

Le débat est clos "les planteurs de patates" avaient 25 ans pour faire des propositions depuis 97 ils n'ont pas réagi c'est un braquage contre LW ils ont besoin de çà pour exister. Ces travaux permettront une optimisation des temps de parcours et une amélioration notable de la sécurité sur un axe accidentogène. La desserte du territoire sera aussi rendue plus fluide, ce qui aura un impact très positif en offrant de nouvelles opportunités à la ville du Puy-en-Velay notamment. La commune du Pertuis deviendra aussi un village étape, bénéficiant de retours importants pour le commerce. Pour les entreprises, ces aménagements permettront de mieux les relier aux grands axes de communication, avec une connexion plus rapide et plus confortable vers l’axe rhodanien.