Liqueure, gagnante en race Aubrac, est née en Haute Loire et c’est une première !

mer 26/02/2020 - 23:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

«C’est la 1ère fois que je « monte au salon » raconte Sylvain Boutin, heureux éleveur.
« En général ce sont des vaches d’Aveyron ou de Lozère qui gagnent, parfois du Cantal, mais de Haute-Loire, c’est la 1ère fois ! » affirme Sylvain Boutin, à peine le prix proclamé.
Le jeune agriculteur de 36 ans a été formé au lycée agricole public de Montbrison-Précieux, dans la Loire. Puis il s’est installé en 2009. Il exploite 65 ha, dont une dizaine d’hectares de céréales autoconsommées et 55 ha en herbe à L’Estrade, près de Beaune-sur-Arzon, et fait de la vente directe de viande d’Aubrac.
Son troupeau de 45 vaches, conduit en race pure Aubrac, a été donc distingué ce jeudi 26 février 2020 à Paris, représenté par Liqueure, une vache née en février 2015 et accompagnée dans ce voyage par son veau de l’année.

----Les élèves du lycée de Brioude Bonnefont ont présenté, quant à eux, une jeune vache d’une race rare, la race Ferrandaise, qu’ils représenteront à nouveau dans le cadre du trophée des lycées agricoles (TNLA) dont ils ont terminé deuxième en 2019.-----Liqueure, une vache de la race des championnes
Repéré par les membres du Herbook Aubrac, elle était parmi les favorites et elle a gagné. Sylvain Boutin, joint par téléphone, nous dit encore combien il est heureux de ce prix : « ... surtout que c’est la 1ère fois que je participe à un concours national et la 1ère fois que je monte présenter un de mes animaux au salon. D’ailleurs je suis le premier à avoir présenté une Aubrac née en Haute-Loire. »

Il précise encore « Ce sont des efforts et des sacrifices qui ont été récompensés aussi. Une semaine au salon de l’agriculture, c’est un budget et puis cela coûte aussi à la ferme car il faut se faire remplacer pendant notre absence. » Outre cette première place, Liqueure est doublement primée puisqu'elle a aussi obtenu un 3ème prix de catégorie.

La journée de la Haute-Loire
L’élevage Tholance de Loudes a obtenu un nouveau 1er prix avec Merveille. Chez Tholance on est habitué aux honneurs puisque ils ont été primés en 2015, 2016, 2017 et 2018 en race Abondance.

Ce sont donc trois éleveurs du département de Haute-Loire qui ont été primés avec le Gaec Louis Merle en race Charolaise (2ème place) de Saint-Maurice de Lignon dans la section des taureaux de quatre ans.

T.C.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire