L'ex CMU-C fête son deuxième anniversaire

Par N.De sam 06/11/2021 - 10:30 , Mise à jour le 06/11/2021 à 10:30

Depuis le 1er novembre 2019, elle remplace la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) et l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS). Ce dispositif semble encore méconnu de la population. Pourtant, il est simple et accessible. Explication.

La Complémentaire Santé Solidaire, qui permet une couverture complémentaire santé gratuite ou à faible coût selon les conditions de ressources, a pour objectif d’améliorer l’accès aux soins en réduisant les dépenses de santé à la charge des assurés. 

Sur les 12 millions de personnes qui étaient éligibles à la CMU-C et à l’ACS, seulement 7,1 millions de personnes en bénéficiaient effectivement fin juin 2019. En cause, un manque de lisibilité entre les deux dispositifs, la lourdeur des démarches à accomplir pour l’ACS, la persistance de frais élevés sur certains postes de soins. Il était donc nécessaire de simplifier les démarches, d’abord, en réunissant sous une même offre et un même nom les deux dispositifs existants, CMU-C et ACS. Le choix de l’organisme qui gère la Complémentaire santé solidaire a aussi été simplifié. Dès la demande, le bénéficiaire est libre de choisir entre son organisme d’assurance maladie ou un organisme complémentaire au sein d’une liste unique. Il paie directement sa participation financière, s’il en a une, auprès de l’organisme choisi. Cette simplification passe enfin par les démarches à accomplir pour la demander, notamment avec la possibilité d’effectuer les démarches en ligne et avec un nombre limité de pièces justificatives demandées.

Etes vous éligible et comment prendre rdv ?

Pour connaitre la réponse, un simulateur en ligne est disponible depuis le site de l’Assurance Maladie
Les prises de rendez-vous peut être réalisée en ligne via le compte ameli ou par téléphone au 3646

Une grande protection pour un coût maitrisé

Les personnes éligibles peuvent bénéficier d’une prise en charge totale de leurs frais de santé, incluant les prothèses dentaires, les aides auditives et les lunettes. En fonction de leurs revenus, les assurés peuvent prétendre à la Complémentaire Santé Solidaire avec ou sans participation financière. Les ressources à ne pas dépasser pour bénéficier de cette prestation dépendent de la composition du foyer.

Par exemple, une personne seule dont les ressources annuelles sont inférieures à 9 041 € peut prétendre à la Complémentaire Santé Solidaire sans participation financière. Une personne dont les ressources annuelles sont comprises en 9 041 € (ou 753€/mois) et 12 205 € (ou 1017€/mois), doit s’acquitter d’une participation financière définie en fonction de son âge et de celui des éventuels bénéficiaires mais cette contribution reste modérée. A titre d’exemple, le montant mensuel de la participation d’une personne âgée de 35 ans sera de 8 €, alors que celui d’une personne de plus de 70 ans sera de 30 €. La participation maximum est de 30€/mois soit 1€/jour ce qui est un tarif ultra compétitif pour une complémentaire santé.

Avez-vous droit à la Complémentaire santé solidaire ?

En fonction de vos revenus et de la composition de votre foyer, vous pouvez prétendre à la Complémentaire Santé Solidaire gratuitement ou avec participation financière. Vous complétez le formulaire de demande et vous l’adressez ou le déposez avec vos pièces justificatives, à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Haute-Loire. Votre dossier est étudié dans un délai maximum de 31 jours.

Des bénéficiaires qui s’ignorent

En date du 30 septembre 2021, ce sont près de 14 000 assurés de la CPAM qui bénéficient de la Complémentaire Santé Solidaire. Pour autant, encore trop d’assurés ne demandent pas à bénéficier de cette prestation alors qu’elle constitue un véritable soutien pour la prise en charge de vos frais de santé. L’objectif de la CPAM est d’atteindre 500 bénéficiaires de plus d’ici la fin de l’année, et plusieurs milliers à moyen terme.

Source : Communiqué de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire