Les voitures à pédales ont vroum vroumé Saint-Vincent

dim 23/07/2017 - 14:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

>>>> Voir la galerie photo en fin d'article.

Le bilan carbone aura été beaucoup moins catastrophique qu'à Magny-Cours et l'énergie communicative qui a entouré l'évènement semble tout à fait renouvelable, samedi à Saint-Vincent.
Un circuit de 500 mètres, dans les rues de ce bourg de l'Emblavez, deux heures de courses : les douze équipages qui se sont tiré la bourre, ont fait monter en régime quadriceps et abdo-fessiers, pour le plus grand bonheur du public.
Julien (30 ans, Saint-Vincent) a participé à la course : « cela s'est fait au dernier moment, une association de Clermont-Ferrand nous a proposé son véhicule Winnie l'ourson. C'est la première fois que je participe et c'est vraiment amusant, mais crevant. Le relais est le bienvenu !»
Une première qui semble appeler des prochaines fois, « pourquoi pas faire notre propre bolide », se prend à rêver Julien.

«Moi je prendrais une voiture Astérix»
Parmi le public, Maya (43 ans, Bulgarie) goûte avec bonheur ce moment insolite qui vient pimenter ses vacances : « c'est vraiment sympa, je n'ai jamais vu ce type de course en Bulgarie.»
Les enfants aussi sont aux anges, c'est toujours un grand plaisir pour eux de voir les adultes lâcher prise à ce point et laisser libre cours à leur besoins d'amusement. Camille (9 ans, Le Puy) : « Je trouve ça rigolo, mais moi je sais pas si j'y arriverais, je crois que je serais vite fatiguée !»
« Moi ça me plairait beaucoup d'en faire, s'enthousiasme Sidonie (7 ans, Saint-Vincent), je prendrais une voiture Astérix.»
Les quelques bruits de moteur que l'on a pu entendre, émanaient de vibrations labiales sonores de quelques grandes filles et grands garçons à fond sur les pédales et qui n'ont pas oublié de laisser une place à leur part d'enfance... Rien de régressif, juste une autodérision des plus salutaires.

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire