Les premiers voeux de Michel Chapuis, maire du Puy

mar 24/01/2017 - 10:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Il y avait beaucoup d'émotion l'an dernier pour les derniers voeux de Laurent Wauquiez en tant que maire du Puy. La voix parfois tremblante et notes à la main, Laurent Wauquiez avait prononcé ses derniers voeux sous le regard de Michel Chapuis, alors qu'on ne savait pas encore qui allait le remplacer à la tête de la mairie du Puy. Ce n'est que fin janvier que la passation de pouvoir avait eu lieu.
Un an plus tard, Michel Chapuis devait donc prononcer ses premiers voeux à la population ponote en tant que premier magistrat de la cité mariale. Un exercice symbolique et protocolaire, qu'il a partagé avec Laurent Wauquiez qui a martelé : "je suis heureux ici, chez moi [...], jamais, jamais je n'oublie ma ville et la Haute-Loire. Je vous l'avais dit, je suis Ponot et je reste Ponot".

Panorama des réalisations effectuées et des événements à venir
Le maire du Puy Michel Chapuis a d'abord tenu à rappeler les événements d'envergure de 2016 et qui se profilent pour 2017, de la venue historique du Tour de France aux illuminations du Puy, en passant par la venue de Renaud, Soprano et Christophe Maé aux Nuits de St-Jacques, la présence du champion de moto trial Kenny Thomas à la télévision ou la réouverture du musée Crozatier prévue en mai prochain et les travaux de l'église St-Laurent, qui permettront aux cloches de retentir de nouveau.
Toujours du côté des églises, on note les travaux des Carmes dans un quartier rénové qui a offert une seconde vie au square De Lattre de Tassigny. "Tous ces travaux ont un coût, Laurent tu t'es déjà engagé sur le financement et je t'en remercie", a ajouté Michel Chapuis à l'attention du président de Région.

----Pas d'augmentation des impôts
Une gestion "en bon père de famille" : c'est l'engagement de l'équipe municipale, qui maintiendra le niveau d'investissement "sans aller chercher dans la poche du contribuable", a assuré Michel Chapuis.-----"Je ne veux pas simplement être le maire des grands projets, je veux aussi être votre maire du quotidien"
C'est le credo de Michel Chapuis, qui souhaite "une ville propre, fleurie, sécurisée, accueillante et accessible". On peut citer pêle-mêle l'enfouissement des réseaux à Taulhac, avenue des Belges et rue de la gazelle, la modernisation de l'éclairage public faubourg St-Jean, avenue Foch et boulevard Gambetta qui se poursuivra en 2017, la rénovation des places, du Clauzel à la Libération, en passant par le marché couvert, sans oublier le fleurissement des espaces publics et le lifting attendu du jardin Henri Vinay.
Côté sécurité, "nous accentuerons fortement le déploiement de la vidéo protection", a annoncé le maire UDI, alors que le dispositif a été mis en place en 2012 (17 réquisitions d'images en 2013). "J'ai une attention sans relâche à tous ces petits sujets du quotidien, de votre quotidien", a-t-il ajouté.

Un plan de soutien au commerce
Michel Chapuis est le maire du Puy-en-Velay. Que doit-on retenir de cette cérémonie de voeux ? Un plan de soutien pour le commerce ?

----"Le bénévolat, c'est le développement durable du verbe aimer"
C'est ce qu'a lancé Michel Chapuis à l'attention du monde associatif, annonçant que les subventions seront maintenues.-----"Le futur, ce sont d'abord nos enfants"
C'est pourquoi la Ville insiste sur l'entretien de ses écoles : changement de fenêtres à l'école Michelet, à Jeanne d'Arc et aux Fraisses. Parrallèlement, une rénovation thermique et une mise en accessibilité de tous ses établissements est engagée par la municipalité. Des visiophones sont installés et l'ensemble des écoles ponotes en sera équipé dès cette année.
Autant de mesures encourageantes, même s'il ne faut pas occulter que plusieurs familles de l'agglo du Puy accusent la mairie d'orienter "les élèves vers l'enseignement catholique privé" en refusant toute dérogation. Zoomdici avait révélé qu'une famille n'était pas autorisée à scolariser son enfant dans l'école se trouvant à 200 mètres de sa maison... une ineptie qui avait contraint le maire à réagir dès le conseil municipal suivant en tendant la main aux familles lésées et en proposant une commission qui étudiera cas par cas les dérogations.

De nouveaux médecins au Puy dès 2017 ?
La ZAC (zone d'aménagement concerté) du Pensio a également été évoquée, avec la création d'une maison de santé en plein centre-ville. Le quartier sera agrémenté d'une résidence senior, de l'IUT et de ses foyers étudiants, de bureaux, de logements et d'un parking de 50 places.
A propos de l'arrivée de nouveaux médecins au Puy cette année, est-ce que ce seront principalement des spécialités qui manquaient sur le bassin du Puy ? La réponse de Michel Chapuis.

"Croyez-moi, quand on parle de la Haute-Loire à la Région, on est écouté"
C'est ensuite Laurent Wauquiez qui a pris la parole pour rappeler toutes les grandes réalisations qu'il a contribué à amener au Puy : les illuminations, "un projet qui me trottait dans la tête depuis longtemps mais financièrement hors d'atteinte", rendu possible grâce à la Région, "où on a financé la moitié du projet".
Il a d'ailleurs insisté : "croyez-moi, quand on parle de la Haute-Loire à la Région, on est écouté". Un traitement de faveur ? "On me dit parfois que j'en fais trop... et bien je le dis clairement, ce n'est pas prêt de changer", a-t-il annoncé devant une foule enthousiaste.

"J'espère bien pouvoir lancer les travaux sur la RN88 ainsi que le désenclavement de l'Ouest du département"
La maison de santé du Puy ? La Région finance pour moitié. Massot, St-Laurent, les places rénovées, les maisons de retraite..."Pour tous ces chantiers financés par la Région, je veux que ce soit nos entreprises locales qui interviennent", a-t-il insisté, bravant la législation sur les marchés publics.
Quant au désenclavement, "je suis en train de négocier avec l'Etat le fait que la Région récupère la conduite des chantiers. Nous avons mis de l'argent de côté grâce à toutes lés économies que je faites à la Région sur les dépenses de fonctionnement - 100 millions d'euros rien que cette année - et j'espère bien pouvoir lancer les travaux sur la RN88, ainsi que le désenclavement de l'Ouest du département", a-t-il annoncé avant de conclure : "nous ne sommes peut être pas les plus riches, nous ne sommes pas les plus nombreux, mais notre coeur est grand, et c'est ça notre plus belle force. Avec la Région, je veux que le Puy puisse voir grand".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire