Les oeuvres phares du Musée Crozatier gravées dans le marbre sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Les oeuvres phares du Musée Crozatier gravées dans le marbre

Date : 16/09/2016 | Mise à jour : 16/09/2016 17:19
Partager

Une frise de 17 mètres de long, reprenant les oeuvres les plus emblématiques de l'établissement ponot, souligne le nom du Musée Crozatier qui apparaît en lettres en acier peint.

La société Malinvaud vient d'apporter la touche finale au bâtiment du Musée Crozatier.
Dessinée par le cabinet d'architecture Beaudouin, la signalétique qui vient d'être posée sur la façade donne la signature définitive du musée...
Un musée qui se veut à la fois moderne et encyclopédique, digne des plus grands musées européens.


Une série de hiéroglyphes imaginaires qui gravent dans le marbre la diversité des collections

Sur la nouvelle façade en béton et en peau de verre trempé, le nom du Musée apparaît en lettres en acier peint. Une élégante Frise des collections de plus de 17 mètres de long l'accompagne, comme une série de hiéroglyphes imaginaires qui gravent dans le marbre la diversité de ses collections.
Les pictogrammes qui entourent le nom du musée symbolisent la diversité des collections. Cette Frise des collections, de plus de 17 mètres de long, suggère la diversité des thématiques que le visiteur pourra découvrir sur le parcours de visite. Carrosse, momie, dentelle, praxinoscope, engrenage mécanique... la diversité des collections fait la part belle au futur Musée.  

Des silhouettes en acier, du carrosse à la momie

Pour affirmer cette identité, certaines œuvres majeures ont été stylisées pour signifier non pas un objet mais un ensemble, une idée, un fonds, une collection.
Apparaissent ainsi des silhouettes en acier du carrosse et de la momie, œuvres emblématiques du musée, mais aussi une Vierge Noire, un engrenage, en hommage aux mécaniques du fonds Clair, une planchette de dentellière, la figure de Vercingétorix empruntée au célèbre tableau du peintre L. Royer, un cadre, le praxinoscope d'Emile Reynaud, pionnier de l'image animée.
Mêlée à ces pictogrammes, l'image ludique du mastodonte d'Auvergne fait écho à la reconstitution de l'animal exposée dans le musée qui saluera les passants du cours Victor Hugo depuis la fenêtre du 3ème étage du musée.

Ouverture en mai 2017

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, a eu l'occasion de découvrir le travail réalisé, en présence du maire du Puy-en-Velay Michel Chapuis, de la conservatrice et des personnels du musée.
Il en a profité pour rappeler que la Région apportait son soutien financier à la rénovation du musée, et qu'il devrait ouvrir au mois de mai prochain. 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...