Les jeunes Gones sans pitié pour Le Puy-Foot

sam 25/03/2017 - 22:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Des buts magnifiques, du beau jeu, ça fait du bien de revoir du foot au Puy et aussi un vrai public, avec environ 1700 spectateurs à Massot, ce samedi 25 mars.
Maigre consolation tout de même, car il ne manquait pas grand-chose aux hommes de Roland Vieira pour faire pencher la balance du côté de la victoire. Au lieu de ça, ce sont les Lyonnais qui l’emportent (2-3).
Mais, plus qu’une réserve, l’académie OL a montré des qualités de jeu bien au-dessus du niveau du CFA, avec des individualités que l’on risque de revoir sur les terrains de Ligue 1.

Sall répond à Dzabana
Clément et ses coéquipiers ont vite compris qu’il allait falloir se mettre au niveau dans cette partie, les Gones étant d’emblée dans la récitation de leurs gammes. Un jeu de redoublements de passes, avec une défense très haut.
Ce sont néanmoins les locaux qui allument la première mèche dans cette partie, mais la tête de Patrao en reprise d’un bon centre d’Élie, passe à côté (10e). Seulement, ce genre d’opportunité ne doit pas être manqué, d’autant que l’intenable Dzabana ne ratera pas l’occasion de tromper Chazottes (0-1, 20e) lors de sa première incursion. Des Lyonnais qui trouvent ensuite le poteau, sur un coup franc d’Aouar (23e).
Mais les Vellaves ne s’en laissent pas plus conter et reprennent un peu le contrôle de la situation. Il faudra néanmoins attendre la 39e minute pour voir l’égalisation ponote, par Sall qui feinte merveilleusement dans la surface rhodanienne avant d’allumer le portier (1-1).

Mateta sort de sa réserve
Au retour des vestiaires, le jeu est un peu plus approximatif, un peu moins léché qu’en première période. On sent de la méfiance des deux côtés et il faudra attendre les coachings pour que les choses se remettent à bouger.
Et elles bougent, Mateta qui imposait jusqu’ici sa présence physique de manière stérile dans la surface ponote, conclut facilement une énième action d’école des Lyonnais (1-2, 83e).
Peu de temps après, les Ponots parvenaient à nouveau à égaliser, grâce à un super retourné de Douline (2-2, 86e).
Pour ceux qui connaissent les valeurs de Roland Vieira, ce match était un match à gagner. Du coup le coach exhorte ses joueurs à attaquer, galvanisés par un public qui s’est enfin réveillé en cette fin de partie un peu folle.

«On perd le match en voulant le gagner»
Les Ponots poussent, en ce temps additionnel, et acculent leurs jeunes visiteurs dans leur camp. Mais attention à ne pas perdre le ballon. Surtout quand l’équipe toute entière joue sa derniere cartouche. C’est hélas ce scénario-là qui viendra fusiller les Ponots, l’inévitable Mateta signant le doublé en conclusion d’une contre-attaque (2-3, 90+3).
C’est dur, mais les Vellaves n’ont pas démérité contre des adversaires surmotivés face au leader. Ou plutôt ex-leader, puisqu’à la faveur de sa victoire à Yzeure (1-2), Grenoble prend la tête du groupe C, avec un point d’avance sur Le Puy-Foot.

Le Mot du coach Roland Vieira
« Certains diront qu’on aurait pu préserver le point du match nul, mais moi j’ai fait le choix d’attaquer. Je suis fier de mes joueurs qui ont rivalisé avec une grande école de football. On perd le match en voulant le gagner. »

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire