Les élèves de l’option théâtre du lycée La Chartreuse montent sur les planches

mer 18/05/2022 - 10:00 , Mise à jour le 18/05/2022 à 10:00

Après deux années marquées par la crise sanitaire et donc l’impossibilité de se produire sur scène, les élèves de l’option théâtre présentent l’aboutissement de leur travail annuel le jeudi 19 mai à 19 h 30 à la Maison Pour Tous de Brives-Charensac.

  • Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller

La première partie du spectacle est une adaptation des Sorcières de Salem d’Arthur Miller, interprétée par le groupe des terminales et des secondes. Cette pièce est fondée sur les événements entourant le procès en sorcellerie en 1692 à Salem (Massachusetts). Abigaïl, une servante renvoyée par sa maitresse pour avoir eu une relation adultérine avec son maître, cherche à se venger. Pour parvenir à ses fins, elle est prête à tout et réunit une dizaine de jeunes filles dans la forêt pour s’adonner à la sorcellerie et jeter un sort funeste à la femme de son amant. Or, prises de terreur panique, plusieurs adolescentes tombent dans un état catatonique et Abigail n’hésite pas à accuser certaines habitantes de sorcellerie. Dans cette pièce, Miller critique le maccarthysme de façon implicite car beaucoup de membres de son entourage ont été censurés et soupçonnés d'être communistes. Le Comité sur les activités anti-américaines n'avait aucune preuve contre les accusés et c'est ici que l'on voit les similarités entre les années 1950 et 1692. Les sorcières elles aussi ont été accusées sans preuve. Arthur Miller pense que les gens répètent les mêmes erreurs tout le temps et l'a donc dénoncé dans sa pièce.

  • Zoo ou l’Assassin philanthrope de Vercors

La seconde partie du spectacle est une adaptation de Zoo ou l’Assassin philanthrope de Vercors qui sera interprétée par les élèves de première. L’auteur décrit cette pièce comme une « comédie judiciaire, zoologique et morale ». Une expédition scientifique a découvert en Nouvelle-Guinée une espèce animale intermédiaire entre l'homme et le singe, les « tropis ». Au premier tableau, Douglas Templemore fait venir chez lui un médecin pour constater le décès d'un nouveau-né. Il déclare avoir tué lui-même son enfant, mais celui-ci est né à la suite de l'insémination artificielle d'une femelle tropi. Se posent alors plusieurs questions : l'enfant devait-il être considéré comme humain ? Douglas est-il donc un assassin ? Mais avant tout : « Qu'est-ce qu'un homme ? » La volonté de Douglas est en réalité de provoquer un procès pour savoir exactement ce qu'est l'Homme. Il montre à plusieurs reprises dans la pièce qu'il n'est ni pour ni contre le fait que les tropis soient des singes, il veut que la Cour décide de la définition exacte d'un Homme. Un procès aura lieu pour savoir si Douglas Templemore a tué un homme ou un singe. L'intérêt de la pièce, outre un aspect humoristique très marqué, réside dans la confrontation des connaissances et des points de vue. Un spectacle à ne pas manquer : suspense, humour et émotion seront au rendez-vous jeudi 19 mai à 19 heures 30 à la Maison Pour Tous de Brives-Charensac. Tarif 6€, réduit 3€ (étudiants, scolaires, demandeurs d’emploi) au profit des enfants ukrainiens.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire