Les élèves de l'ISVT à la découverte des exploitations agricoles espagnoles

Par Nathan Vacher jeu 07/04/2022 - 09:00 , Mise à jour le 07/04/2022 à 09:00

A l'heure où en France les citoyens sont de plus en plus nombreux à s'opposer aux fermes usines, en Espagne, des orientations bien différentes ont été prises... C'est ce qu'ont pu constater les apprentis BPREA et BTS ACSE 1ère année en voyage en Espagne, dans la région de Saragosse.

Première découverte pour les apprentis de l'ISVT, dans cette région d'Aragon, les exploitations laitières affichent un cheptel moyen de 500 vaches ! On est loin des standards altiligériens...

Visite d'une première ferme, « Granja Mas Bes » en Catalogne, une ferme moderne et familiale qui comprend 566 vaches de race Prim'Holstein sur 250 Ha, avec une ration à base d'ensilage d'herbe et maïs irrigués. La ferme comprend également une unité de biogaz qui produit 2023 Mwh/an, les sous-produits de la méthanisation sont vendus sous forme de compost à une entreprise française. Le lait est acheté 360€ la Tonne par la coopérative ATO, les coûts de production sont élevés, ce qui a obligé les exploitants à se diversifier en proposant des visites de leur ferme, avec un musée consacré à l'histoire de l'agriculture locale.

Plus à l'ouest, dans la région d'Aragon, les apprentis ont largement été impressionnés par la visite de l'une des plus grandes fermes d'Espagne, « Granja San José », où près de 7 000 animaux sont élevés sur 1300 Ha, dans une région où se pratique une agriculture très intensive. Cette région d'Espagne, infertile à l'origine, doit son développement au Canal de Catalogne qui a permis de mettre en place des cultures irriguées. Plus de 60 personnes travaillent dans cette entreprise familiale qui affiche un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros et 45 millions de litres de lait par an ! Les chiffres sont vertigineux, les installations et matériels impressionnants ; à titre d'exemples, un système de traite roto de 80 places permettant de traire 3200 animaux 3 fois par jour (soit 125 000 litres de lait produits chaque jour), une mélangeuse désileuse automotrice, un séparateur de phase pour les effluents d'élevage...La ration des animaux, calculée par des nutritionnistes, est à base d'ensilage de maïs et herbe, soja OGM et concentrés pour un coût approximatif de 7€/vache/jour. L'entreprise souhaite se développer afin d'atteindre 9000 têtes et être le premier producteur de la région...

Les apprentis ont visité La Coopérative Jeunes Montagnes à Laguiole créée en 1960.
Les apprentis ont visité La Coopérative Jeunes Montagnes à Laguiole créée en 1960. Photo par DR

Une coopérative laitière qui compte 73 exploitations, avec 16 millions de litres de lait et 150 salariés

Sur la route de l'Espagne, les apprentis ont également visité La Coopérative Jeunes Montagnes à Laguiole créée en 1960 par un groupe de jeunes agriculteurs réunis autour d'André Valadier. Les premières fourmes de fromage sont fabriquées dans un corps de ferme. Respectant les traditions ancestrales héritées des buronniers, les spécialités fromagères de l'Aubrac sont élaborées à partir de lait cru et entier conforme au cahier des charges de l'AOP Laguiole. La Coopérative contribue à la vitalité touristique de la région en popularisant la fabrication de ce fromage fortement ancré dans le patrimoine local. Les BPREA et BTS ACSE ont aussi visité un domaine viticole, Els Barbats à Clos Manet, qui cultive différents cépages sur 8 Ha de sols aux terroirs différents, le tout en agriculture biologique. La vendange manuelle, l'élevage en cuve béton et les assemblages confèrent à ce vin une qualité exceptionnelle. Les apprentis ont également pu assister à une dégustation de jus de fruits et de vin blanc sur l'exploitation de Rivesaltes, sur le lycée général et technologique agricole Garcia Lorca à Théza.

Les apprentis se sont également rendus sur une exploitation, avec un système transhumant, à 900 mètres d'altitude avec 140 brebis mères, vendues en vente directe à moins de 80 kms de l'exploitation. Ils ont aussi visité une exploitation familiale avec plusieurs élevages puisqu'on y trouve des cochons, des canards et des vaches allaitantes, transformés et vendus sur l'exploitation. Des découvertes qui interrogent sur le respect de l’environnement Enfin, ce voyage fut l'occasion pour les apprentis de découvrir la capitale de la Catalogne, Barcelone, et de goûter aux spécialités culinaires de l'Espagne. Une semaine chargée de souvenirs mais aussi d'interrogations face à des systèmes d'exploitation agricole toujours plus gourmands en eau...Face aux pénuries d'eau, l'Espagne, comme tous les pays méditerranéens, n'échappera pas à une remise en question d'un mode de développement intensif qui gaspille et pollue, au profit d'une croissance plus durable et raisonnée. En particulier dans l'agriculture.

Informations tirées d'un communiqué de presse.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire