Tous

Le Monteil

"Le Rêve d'Adam", pour qu'il devienne réalité

sam 14/06/2014 - 19:35 , Mise à jour le 14/06/2014 à 19:35

Adam est un enfant polyhandicapé, né au Puy-en-Velay, qui va avoir 3 ans et qui est atteint de déficiences neurologiques, motrices et psychiques. Beaucoup de handicaps qui nécessitent des soins particuliers, coûteux et non remboursés par la sécurité sociale. Ce samedi 14 juin, l'association “Le Rêve d'Adam” a organisé une journée d'animations pour les enfants afin de récolter des fonds qui permettront à la famille d'Adam de financer les soins d'Adam.

Des soins coûteux
Parmi les soins dont nécessite Adam, on retrouve la méthode MEDEK. C'est une méthode chilienne, dont les séances sont assurées par une kinésithérapeute canadienne. “Ce sont des séances très chères. Elles ne sont pas remboursées par la sécurité sociale car ce n'est pas une méthode française” explique Marylin Rousson, présidente de l'association “Le Rêve d'Adam”. Auparavant, Adam faisait 6 séances de kinésithérapie tous les 3 mois pour la somme de 1000 euros, sans compter les frais annexes de logement. De plus, une partie du matériel dont à besoin Adam n'est, elle aussi, pas remboursée par la sécurité sociale. “Il y a toujours des frais à la charge des parents” rajoute la présidente.

Sous le signe de la solidarité
Cette journée n'aurait pu voir le jour sans l'élan de solidarité donné par les bénévoles et les autres organisations. La ludothèque “C'est quand qu'on joue” a prêté gratuitement des jeux en bois divers, la jeune entreprise Toké, spécialisée dans les jeux gonflables, y est aussi allé de son petit geste, la mairie a de son côté prêté gratuitement la salle polyvalente, enfin, l'entreprise “L'île aux mille goûts” a préparé gracieusement le poulet basquaise qui a été servie le soir lors du repas. “On a aussi pu compter sur les bénévoles du village venus ponctuellement”.

"Adam, c'est du 100%"
Pour cette journée l'association a organisé une multitude d'animations : jeux gonflables, atelier maquillage, stand de jeux en bois, promenade en âne, stand de crêpes et de boissons. “On aurait bien pu organiser un loto, ce qui est plus rentable. Mais on a préféré offrir de l'animation pour remercier le village de son implication auprès de l'association” explique Maryline Rousson. “Outre le côté financier, c'est important de sentir que l'on est entouré. D'autant plus que la famille d'Adam n'a pas de famille dans le département” rajoute cette dernière. C'est avec une motivation et une implication sans limite que les parents d'Adam se consacrent au cadet de leur fratrie de quatre enfants. “Adam, c'est du 100%” assure la présidente.

Jamais trop de bénévoles
“Le Rêve d'Adam” compte actuellement une quinzaine de bénévoles permanents. Mais l'association a sans cesse besoin de nouveaux bénévoles et de partenaires. Tout est bon à prendre pour Maryline Rousson. “N'importe quel geste, grand ou moins grand, est important pour nous”. Adam est un enfant qui veut vivre, découvrir et progresser. Aujourd'hui, l'enfant arrive à s'asseoir. Mais l'objectif ultime est, qu'un jour, Adam arrive à marcher.

V.B

Plus d'informations sur le site Internet de l'association "Le Rêve d'Adam"

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire