Le Puy : les retraités se font entendre

ven 01/10/2021 - 14:00 , Mise à jour le 01/10/2021 à 14:00

Ils étaient une bonne centaine à se réunir ce vendredi 1er octobre devant la Préfecture du Puy-en-Velay. A l'appel de plusieurs syndicats, les retraités de Haute-Loire ont tenu à faire entendre leurs voix indépendamment de la manifestation interprofessionnelle de mardi prochain.

L'automne est là et on sait que les mois d'octobre et novembre seront des mois clés pour les retraités. C'est à cette période que se voteront les budgets de la Sécurité sociale et de la loi de finances.

Le constats des syndicats est amer: 0,4% d'augmentation au 1er janvier 2021 pour les retraites de base, 1% pour les complémentaires alors que les prix ont augmenté de1,6%. Le compte n'y est pas pour de nombreux retraités. Alors ils se sont réunis ce vendredi matin pour faire entendre leur voix plus distinctement.

"Tout augmente sauf nos pensions", explique une retraitée de 66 ans venue de Costaros. "Je le vois au quotidien. Notre pouvoir d'achat a baissé. L'électricité, le gaz, l'alimentation augmentent. Même au marché du lundi tout est devenu plus cher par rapport à avant le Covid."

Un ancien agent administratif du Puy explique: "Je suis venu pour qu'on nous voie et que nous ne soyons pas perdus dans la masse lors de la manifestation de mardi prochain. Nos problèmes sont ceux des autres mais nous avons souvent en plus ceux de la mobilité et d'une informatisation croissante. Nous ne pouvons pas suivre. On est de plus en plus seuls et démunis."

"La pandémie a démontré que la protection sociale est un bien essentiel", explique Joseph Boyer de la CGT. "De plus en plus de retraités ne peuvent plus se soigner faute de moyens financiers suffisants. Il faut redonner du pouvoir d'achat aux retraités, augmenter les retraites et pensions et garantir un niveau de vie digne pour nos anciens. Ceci est valable aussi pour les générations futures."

Beaucoup insistaient aussi sur les services publics de proximité en train de disparaître en Haute-Loire comme dans toute la France rurale. Il en va de l'autonomie des personnes âgées et aussi d'une certaine qualité de vie où le lien humain est indispensable.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

mi

sam 02/10/2021 - 12:54

Il n'est PAS normale que les petites retraites jusqu'à 1500€ ne soient pas indexées sur l'inflation