Le Puy : la seconde vie du square de Lattre de Tassigny

ven 07/10/2016 - 17:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

C’est un symbole fort pour les élus du Puy-en-Velay qui souhaitent redonner un second souffle au Square de Lattre, et au-delà "embellir tout un quartier", souligne le premier magistrat de la commune Michel Chapuis.
Toute une série d’aménagements permettront d’améliorer cet espace public, situé au cœur d’un quartier en pleine mutation, avec d’un côté la mise en service du nouveau Pôle Intermodal et de l’autre, la rénovation du secteur des Carmes, avec la rénovation historique de l’église et de son parvis, et la création de nouveaux logements au-dessus de l’immeuble de La Poste.

----Des entreprises locales sollicitées pour quatre mois de travaux
C’est le groupement d’entreprises locales ODTP / EPC (Entreprise Pierre Chanal) qui est chargé de réaliser les travaux, qui devraient s’étendre jusqu'à fin janvier 2017, hors intempéries. -----Réutiliser la clôture en fer forgé
Cette dernière était inutilisée du Jardin Henri Vinay : il s'agit donc de donner une seconde vie à des biens inutilisés. En effet, lors de la construction du cinéma en centre-ville, place du Poids Public, et de l’agrandissement du Musée Crozatier, une partie de la clôture en fer forgé a été retirée au jardin Henri Vinay. Cette clôture est en train d’être restaurée et sera reposée sur environ 30 mètres le long de la rue Auguste Aymard, qui encercle le square de Lattre.
Le périmètre total du square (hormis les façades de l'école St Norbert et de la Maison des Combattants) est de près de 200 mètres. Le reste de la clôture, soit environ 160 mètres, a été fabriqué à l'identique et sera posé suivant la pente du muret. Le muret périphérique d’une hauteur moyenne de 50 cm, qui s’étend sur 125 mètres, servira de base à la clôture en fer forgé. Ce muret sera prolongé à l'identique sur 75 mètres, le long de la rue Monseigneur Norbert Rousseau.

Une grille "chargée d’Histoire" pour sécuriser le jardin public
Pour le maire ponot Michel Chapuis, "c’est faire preuve de bon sens" car "d’un côté, on dispose d’une grille, chargée d’Histoire, très esthétique, et qui façonne l’identité de notre ville, et de l’autre, on devait réaménager ce jardin public, et le sécuriser davantage". 
Un portail provenant également du jardin Henri Vinay, rue Antoine Martin, est en cours de restauration et sera réutilisé pour fermer l'accès du square rue Monseigneur Norbert Rousseau. Deux portillons fabriqués à l'identique de la clôture, fermeront désormais l'escalier qui longe l'école, et permettront de sécuriser cet espace public et d’en maîtriser les accès. Le portail existant, ainsi que les piles seront rehaussés de manière à être en harmonie avec la clôture.

----Eclairage et vidéoprotection envisagés
Pour finaliser ces aménagements, la ville prévoit de réaliser un éclairage public sur ce secteur, et d’installer des caméras de vidéoprotection.-----Un quartier en pleine mutation
Le square se trouve au cœur d’un quartier qui est en pleine évolution avec d’un côté, le Pôle Intermodal, en service depuis cet été, et de l’autre côté, la réhabilitation de l’église des Carmes et de son parvis, qui fera la jonction avec le pont piéton qui enjambe le Dolaizon.
Ces aménagements s'ajoutent aux logements neufs qui viennent d'être construits au-dessus de l’immeuble de La Poste, Le Patio des Carmes, et seront complétés prochainement, par l’installation du nouvel éclairage public sur l’ensemble de ce secteur (Avenue Charles Dupuy, rue Norbert Rousseau, rue Auguste Aymard, square Coiffier), mais aussi la réfection du trottoir allant du Pôle intermodal à la Poste, jusqu'aux plantations le long du muret, par le service municipal des espaces verts.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire