Le Puy : La fontaine de l'Ange bientôt restaurée ?

Par RSi ven 28/10/2022 - 06:00 , Mise à jour le 28/10/2022 à 06:00

Les nombreux visiteurs du Puy-en-Velay l'admirent chaque jour en passant dans la rue des Tables. Le conseil municipal a indiqué ce mercredi 19 octobre que la fontaine de l'Ange pourrait faire l'objet d'une restauration. Pour l'heure, un diagnostic de l'édifice va débuter dans les jours à venir. 

La légende raconte que la fontaine de l'Ange, ou du Choriste, commémore le meurtre d'un enfant de choeur de la cathédrale en 1320. L'enfant serait apparu plusieurs mois après le crime. Se mêlant à la procession des Rameaux, en passant devant la fontaine des Farges, au bas de la rue des Tables, il accusa le meurtrier qui se fit lapider. En hommage à ce souvenir, la fontaine fut érigée au XIVe siècle. 

Une fontaine classée monument historique en 1913 

A l'origine, l'édifice était composé d'un large bassin au milieu duquel s'élevait initialement un vase à large panse s'évidant du haut et surmonté d'un pilier gothique à pinacles et fleurons au sommet duquel se trouvait l'image sculptée du choriste. Le tout fut détruit en 1837. Rapidement, une première restauration fut effectuée à l'aide du pilier gothique ayant été conservé. C'est après la Révolution, en 1789, que les habitants demandent à ce que le monument soit déplacé au centre de la Place des Tables. Le maire de l'époque souhaitait quant à lui construire une nouvelle fontaine. C'est finalement en 1837, qu'une partie de l'édifice est installée à son emplacement actuel. "Seul le piédestal immergé, le socle et le pilier gothique sculpté de niches sont employés. L'ange est lui refait par un sculpteur du Puy", détaille la municipalité. 

La fontaine soumise à un diagnostic complet 

Avant de procéder à  la restauration, l'édifice sera soumis dans les prochains jours à un diagnostic complet. L'objectif : permettre d'identifier les mortiers disgracieux, les matériaux exogènes utilisés, évaluer les fissures, éclats et manques ainsi que l'encrassement de la colonne et du cuvelage.  La gestion de l'eau est également un aspect important de la restauration. "L'installation d'une électrovanne est notamment envisagée afin de réguler l'alimentation en eaux, importante en cas de mesures de restriction d'eau.", précise la mairie du Puy-en-Velay. Des solliciations de subventions vont être effectuées auprès de la Région et de la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). 

La municipalité espère pouvoir débuter les travaux de restauration en début d'année 2023 afin que la fontaine soit prête pour la saison touristique estivale. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés