Le Puy investit dans la recharge solaire pour voitures électriques

mer 12/07/2017 - 19:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Après celles de la place Michelet fin 2015, quatre nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques vont être mises en service sur le parking de la gare SNCF, au Puy-en-Velay, ce mois de juillet.
C'est une question de jours. "Nous attendons seulement une vérification de conformité", précise Jean-Paul Bringer, vice-président chargé des transports à l'agglomération.
Recharge gratuite
"Les premières bornes place Michelet nous ont apporté totale satisfaction. Elle sont régulièrement pleines, ce pourquoi nous avons décidé de créer de nouvelles places à la gare." Seuls les véhicules électriques pourront y stationner. La recharge est gratuite, seul le stationnement sera dû aux usagers. Ceux-ci devront s'équiper d'un cable spécifique (T2) pour pouvoir les utiliser.
Pour compléter l'offre privée
Les bornes de recharge déployées par l'agglomération ne sont pas les seules au Puy-en-Velay. Quelques entreprises en proposent également : c'est le cas au centre commercial de Corsac à Brives-Charensac ou celui de Vals-près-le-Puy, mais également dans certains garages de Brives et du Puy. Dans ce cas, le service est la plupart du temps payant.
Le photovoltaïque : un choix original...
Ces bornes sont appelées ombrières, car elles fonctionnent avec des panneaux solaires. Comme les premières, installées fin 2015. A l'époque, Le Puy était la première ville en France à utiliser ce système. Pour l'occasion, un accord avait été conclu avec Bolloré, le groupe fournisseur. Résultat : une installation gratuite.
... et polémique
Mais cette fois, l'agglomération a investi 150 000€ pour quatre bornes. Plus propre et plus autonome, le photovoltaïque est aussi plus cher. "Ce coût est exorbitant, quand le prix maximum d’une borne de recharge double directement branchée sur le réseau est de 10 000€!", s'était offusqué Laurent Johanny, conseiller communautaire d'opposition, lors du vote du projet en juin 2016.

Pour les opposants, un autre problème se pose : l'énergie issue des panneaux solaires ne peut être stockée ni réutilisée dans le réseau. La technologie actuelle ne le permet pas. Ainsi l'ombrière ne produit aucune électricité hors période de charge.

Enfin, l'énergie solaire apporte un débit de 4 kilowatt/heure, bien inférieur à celui des bornes traditionnelles, directement raccordées au réseau. Celles-ci ont une capacité atteingnant généralement les 50 kilowatt/heure. Ainsi, pour recharger une Renault Zoé, il faudra 30min à 1h avec la borne d'Auchan Brives. Contre 6 à 12h avec celles de la gare du Puy. Des bornes mises à disposition...3h maximum.
Le rédaction

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire