7 200 panneaux photovoltaïques sur le toit de Géant Vals-près-le-Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

7 200 panneaux photovoltaïques sur le toit de Géant Vals-près-le-Puy

Date : 03/10/2013 | Mise à jour : 07/10/2013 12:46
Partager

Le centre commercial de Vals-près-le-Puy va tapisser sa toiture de panneaux solaires, ainsi que recouvrir son parking d'ombrières photovoltaïques. Une démarche à la fois écologique, économique et commerciale.

C'est une filiale du groupe Géant Casino, nommée Green Yellow, qui a lancé l'idée pour l'enseigne vellave : la moitié de la toiture ainsi que 90 % des deux parkings seront couverts de panneaux photovoltaïques, soit 7 200 panneaux et une surface totale de 11 500 m² !
Cette filiale a déjà réalisé 28 centrales photovoltaïques similaires en France et celle de Vals-près-le-Puy arrive au milieu de son programme équipement, puisque son ambition est d'équiper une soixantaine de centres commerciaux en France.


Ecologique, économique et commerciale

Ce sont des panneaux photovoltaïques identiques à ceux des particuliers qui seront déposés sur la toiture de l'enseigne altiligérienne alors que le parking sera équipé d'ombrières photovoltaïques. "L'origine du projet, au-delà du développement durable, c'est de se demander comment peut-on utiliser intelligement ces grandes surfaces de toiture, sur les entrepôts, sur les centres commerciaux, sur les grandes usines qui sont inexploitées alors qu'on peut certainement les valoriser", explique Christophe Bergerac, directeur du développement Green Yellow.
Avec l'augmentation du coût de l'énergie, cette démarche devrait également permettre de réaliser des économies à moyen terme. Enfin, l'intérêt est aussi commercial avec un important bénéfice d'image et un confort accru pour le client. "Les places à l'ombre sont très recherchées l'été", souligne Arnaud Richier, le directeur de l'enseigne de Vals, "ce sera aussi appréciable pour les clients en cas de pluie ou de neige". Cette centrale photovoltaïque permettra aussi de se démarquer de la concurence puisque très peu d'enseignes ont réalisé des projets similaires, "et aucun à une telle échelle", ajoute le directeur du développement Green Yellow.


En parallèle de la réalisation de centrales photovoltaïques, Green Yellow réalise également des audits sur la consommation des centres commerciaux, dont la facture énergétique est colossale. La filiale propose ainsi d'ériger des portes sur les meubles où l'on trouve des produits frais pour couper le froid. Des systèmes d'éclairage moins gourmands sont aussi mis au point. Ces systèmes permettant des gains d'énergie devraient voir le jour à moyen terme à Vals.

Un retour sur investissement d'une quinzaine d'années

La démarche se veut donc aussi économique puisque cette centrale aura une puissance de 2,2 MegaWatt et une production de 2 GigaWatt/heure, l'équivalent de la consommation annuelle d'environ 500 foyers, l'équivalent aussi de la consommation annuelle de Géant Vals-près-le-Puy. L'énergie ne peut cependant pas être stockée, elle sera donc revendue à EDF, comme le font la plupart des particuliers. "L'énergie solaire n'est pas constante, alors que le besoin énergétique l'est ! On ne peut donc pas réinjecter cette énergie directement dans le centre commercial", relève Christophe Bergerac.
L'investissement est évalué à plusieurs millions d'euros, il est à la charge du groupe Géant Casino (la direction de Vals ne déboursera pas un euro), et le retour sur investissement est estimé à une quinzaine d'années pour que la centrale s'autofinance. Le contrat de revente d'énergie a été signé pour 20 ans, ce qui laisse une marge de manoeuvre car d'ici 20 ans, peut être sera-t-on capable de stocker cette énergie solaire...


La centrale photovoltaïque inaugurée début avril

Les travaux seront réalisés "essentiellement par des entreprises locales et françaises", assure Christophe Bergerac. Ils seront initiés dès ce mois d'octobre et fin novembre, le câblage et les tranchées devraient être réalisées. Les travaux seront interrompus tout le mois de décembre pour faire face à l'important afflux de clients lors de la période des fêtes de fin d'année.

Géant Vals-près-le-Puy emploie environ 250 à 300 personnes (en comptant les sociétés de gardiennage, etc.). Le site s'étend sur 12 000 m² environ avec une surface de vente de 6 700 m², ce qui en fait l'enseigne ayant la plus grande surface sur le bassin du Puy.

Les travaux reprendront début janvier et l'inauguration de la centrale photovoltaïque devrait avoir lieu au cours de la semaine du développement durable, début avril 2014. La couverture du parking d'ombrières photovoltaïques pourrait causer quelques désagréments mais Arnaud Richier se veut confiant : "avec 949 places de stationnement, le parking n'est jamais saturé. Pendant les travaux, il y aura toujours des places disponibles car nous allons procédé par tranches, de manière à toujours conserver une réserve importante de places de stationnement".


La centrale la plus au Nord, mais une production optimale

Parmi la trentaine de réalisations de Green Yellow, la centrale photovoltaïque de Vals-près-le-Puy est la plus au Nord. "On opère surtout dans la moitié sud car on y trouve un important gisement solaire", constate Christophe Bergerac, "mais la centrale de Vals devrait être tout aussi productive : on ne s'implante pas au hasard, on s'appuie sur des statistiques de Meteo France sur plusieurs années et on sait qu'il y a une production solaire importante en Haute-Loire".
Rappelons en effet que le rendement énergétique solaire du département est important avec un ensoleillement équivalent à celui de Toulouse. La production d'énergie n'est toutefois pas tributaire que de l'ensoleillement, il faut également une température relativement basse pour avoir une production optimale. Ainsi, un panneau photovoltaïque installé en plein coeur du Sahara produira, à ensoleillement égal, moins d'énergie qu'en Haute-Loire !



Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistemP le 14 octobre 2013 - 22h49
Sur que choisir, je viens de lire un article qui disait que le photovoltaïque ne pouvait pas se rentabiliser (je pense que c'était pour les particuliers). De plus , j'ai lu que la FRANCE ne pouvait pas recycler le nombre de panneaux à recycler actuellement. C'est comme les ampoules on sort un "produit miracle" (produit arnaque) et après on s'aperçoit qu'on ne peut pas le valoriser. Bref quand est-ce qu'on dira la vérité aux Français?

Signaler un abus

img_journalisteG le 9 octobre 2013 - 11h35
Toujours des critiques! la france avance à grand PAS... n'étant pas un pro des grandes surfaces. J'ai pu constaté que l'enseigne a fortement baissé ses prix. :)

Signaler un abus

img_journalisteMR le 9 octobre 2013 - 10h26
Déjà que les prix sont élevés , cela va devenir inabordable ii n'y aura plus un chat dans le magasin !

Signaler un abus