Le Puy fait une entrée fracassante dans le Top 100 des villes 2018

mer 21/02/2018 - 13:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Le Puy (et son Agglo) tire son épingle du jeu en termes de qualité de vie et d’attractivité, puisque la préfecture de la Haute-Loire figure cette année dans le classement des 100 villes françaises où il fait « bon vivre » et « bon travailler », publié ce lundi 19 février dans l’Express. La cité ponote se classe 66e et 61e de ce classement.

Les métropoles de la Région bien classées
La population retenue pour Le Puy (74.982 hab.) correspond certainement à son aire urbaine (unité géographique se référençant à l’emploi) plus qu’à la population de l’Agglo ( 81 778 hab.).
Au niveau des grandes agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes, Clermont-Ferrand (4e et 10e) obtient la meilleure moyenne, devant  Grenoble (21e et 4e ), Lyon  (27e et 3e) et Saint-Étienne (6e et 49e).
Au plan national, c’est à Rennes que tous les voyants sont au vert (1er et 2e).

De nombreux indicateurs pour ce classement
Ce classement se base sur des indicateurs très variés. Pour celui qui permet aux villes de s’étalonner quant à la question  « Où fait-il bon vivre », l’Express se base sur « une quinzaine d'indicateurs qui vont de la météo à l'offre culturelle en passant notamment par la qualité de l'air, la part d'étudiants, l'offre de soins, la sécurité et les prix de l'immobilier. »
Concernant la hiérarchie des villes « Où il fait bon travailler », l’hebdomadaire « privilégie des indicateurs comme le taux de chômage, l'évolution de l'emploi, la part de cadres, l'accessibilité ferroviaire et aérienne des villes mais aussi le degré d'insertion de leurs jeunes et le niveau de revenu de leurs habitants. »

Le Puy meilleur élève régional de sa catégorie
L’Express souligne les progressions au classement de grandes cités voisines comme Clermont ou Saint-Étienne, « des villes qui ne sont certes pas les destinations plus glamour mais dont les atouts sont loin de s'arrêter à un coût du logement dérisoire comparé aux prix francilien. »
Les Ponots noteront certainement quant à eux l’entrée fracassante de leur ville dans ce classement (66e et 61e).
Le Puy y obtient même une moyenne au-dessus des villes de la Région qui ont une population analogue : Montélimar (98e et 78e), Montluçon (55e et 98e), Vichy (80e et 87e).

Jacques Jamon

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire