Le lycée Charles et Adrien Dupuy "sur le chemin de la Renaissance"

jeu 01/09/2016 - 15:25 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

En juin dernier déjà, Zoomdici vous proposait les dessous d'un "joli papier cadeau" alors que l'exécutif régional, en la personne de Laurent Wauquiez, était venu annoncer des travaux imminents... sans préciser qu'ils avaient été votés par l'ancienne mandature.
L'ancien maire du Puy avait donc annoncé 8 M€ supplémentaires (il double ainsi l'enveloppe initiale) pour des aménagements à l'intérieur du lycée, une annonce qui avait fait grincer des dents l'oppoisition régionale car elle précédait le passage du dossier en commission.

Une "présence symbolique"... et médiatique
Ce jeudi 1er septembre, le député de Haute-Loire et Président d'Auvergne Rhône-Alpes était de nouveau dans le lycée ponot, "une présence symbolique" comme il la qualifie lui même car "c'est pour moi un des meilleurs lycées de la Région sur le plan pédagogique, mais les locaux étaient dans un état déplorables".
Une présence symbolique, mais également très médiatique car hormis nos traditionnels confrères de la presse locale, on notait la présence de France Bleu et surtout du Quotidien, l'ancienne équipe du Petit Journal de Yann Barthès, dont la première émission sera diffusée le 12 soptembre sur TMC.
Ajoutez à cela divers élus (le maire du Puy Michel Chapuis, la vice-presidente de la région en charge des lycées Béatrice Berthoux, la conseillère départementale Corinne Bringer, etc.) et représentants de l'inspection d'académie (l'inspecteur Jean-Williams Semeraro, madame le recteur d'académie Marie-Danièle Campion...), les syndicats et les communicants et vous obtenez un imposant cortège pour des lycéens parfois déboussolés devant un tel afflux.

"Sur le chemin de la Renaissance"
Pour la première fois depuis des années, les effectifs sont en hausse et le lycée repart "sur le chemin de la Renaissance", a déclaré Philippe Trefelle, le proviseur du lycée Charles et Adrien Dupuy, "avec un visage nouveau, neuf et attrayant". Ce nouveau souffle se traduit pour lui dans "un établissement attractif, grâce notamment à l'excellent travail des équipes pédagogiques". Un travail qui se retrouve dans les résultats du lycée : 93 % de réussite au bac l'an dernier, et notamment 100 % en STI2D.
La hausse des effectifs demeure très relative - de l'ordre d'une quinzaine d'adolescents – mais elle signifie que l'on a "arrêté la chute". Et Laurent Wauquiez, ancien maire du Puy, de renchérir : "nous avec Michel Chapuis, quand on gagne une poignée d'habitants au Puy, on est très contents car ça s'inscrit dans une dynamique de Renaissance". En 2013, pour la première fois depuis 1975, la cité vellave avait regagné des habitants : 18 précisément.

"On se demande parfois comment les murs tiennent debout"
Les travaux qui seront engagés visent également à rendre l'internat plus attrayant. Il devrait être rutilant d'ici 18 mois. Un élément essentiel alors que l'établissement attire régulièrement des élèves en provenance de départements voisins. Ils seront désormais deux par chambre, alors qu'ils étaient quatre auparavant. "Tout le mobilier a été changé", confie Corentin, du Monastier, interne et en terminale S au Puy, "on a un vrai bureau, avec des chaises, et même on a maintenant une douche pour deux chambres, donc c'est bien plus confortable parce qu'avant c'était tous ensemble". "Plus confort... mais moins convivial", chambre un camarade à ses côtés.
Des travaux qui semblent plus que nécessaires, "dès qu'il pleut, on est inondés dans les couloirs", relate Corentin, "il y a des trous dans les parois, des fissures, on se demande parfois comment les murs tiennent debout".

"On baisse les indemnités des élus et on investit plus sur les lycées"
Alors que l'exécutif annonce des économies réalisées de toutes parts, notamment en vendant récemment un tiers du parc automobile régional, le Président Laurent Wauquiez assure en tout cas qu'aucune économie ne sera réalisée sur le dos des établissements scolaires le temps de sa mandature.

4 000 bourses au mérite et Eureka en Auvergne début 2017
Un engagement de l'équipe élue à la Région, c'était de réinstaurer les bourses au mérite. C'est désormais chose faite, comme s'en félicite la vice-presidente de la région en charge des lycées Béatrice Berthoux : "les efforts portent leurs fruits et il était important de le rappeler aux jeunes en récompensant le sens du travail et de l'effort". Ces bourses de 500 euros ont été accordées aux mentions Très bien de la promotion 2016 et ils sont environ 4 000 à en avoir bénéficié.
Autre point de satisfaction pour Béatrice Berthoux : le dispositif Eureka, qui vise à faciliter le dépôt de projets à travers un règlement, un calendrier et un portail extranet communs. Il permet par exemple de financer des sorties scolaires avec plus de souplesse et sans faire appel systématiquement aux familles. Ce dispositif, qui existe déjà en Rhône-Alpes, sera étendu à l'Auvergne dès le début de l'année 2017. Il pourrait être co-financé par le rectorat.

Les manuels scolaires basculés chez les libraires locaux
L'équipe régionale a enfin annoncé que si les manuels scolaires allaient rester gratuits pour les familles, comme la mandature précédente l'avait amorcé, une bascule allait être opérée, afin de faire bénéficier les libraires locaux de ces ventes.
"Il n'y aura aucun coût supplémentaire pour les familles", s'est engagé Laurent Wauquiez, "ce sera en revanche un moyen de soutenir le tissu économique local et de faire vivre nos libraires". Reste à savoir le surcoût que cette bascule représentera pour la collectivité.

Une cuisine bio et locale
L'un des éléments sur lequel le lycée vellave se distingue, c'est sa politique de restauration collective, essentiellement axée sur l'achat de produits locaux. Un "lycée pilote" selon le député de Haute-Loire, "avec les difficultés que traversent les agriculteurs, c'est important de consommer local, les autres établissements doivent absolument suivre cette approche exemplaire, le lycée Roche Arnaud sera une vitrine, une source d'inspiration pour les autres lycées régionaux".
Cet élémént est abordé dans le reportage vidéo ci-dessous : 

 

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire