Tous

Yssingeaux

Le festival du Coq à l'Art donne le coup d'envoi de l'été

lun 26/06/2017 - 11:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Le tonnerre qui a grondé dans le ciel yssingelais l'après-midi du premier jour de l'été n'a pas menacé plus que ça les festivités attendues. Comme chaque année, la fête de la musique a couronné le 5ème festival du Coq à l'Art, qui s'est tenu du 15 au 21 juin, avec des spectacles de cirque et des arts de la rue. C'est l'association DeSiDeLa qui a proposé cette programmation éclectique 2017.

La foule est venue en masse
Dès 14 heures, sur la place Carnot, enfants et parents ont pu écouter les contes musicaux d'Olivier Ponsot et la prestation de l'Ecole de musique intercommunale.
En début de soirée, c'est dans une joyeuse ambiance que la foule est venue en masse vibrer au son des notes électriques et cuivrées.
Ceux qui ont voulu se rafraîchir et se restaurer ont pu le faire grâce au stand de l'association Citoyens Solidaires. Des producteurs ont également investi les rues adjacentes pour proposer leurs produits locaux. Des musiciens sont même venus jouer de leurs instruments spontanément.

Jazz, reggae, soul et reprises francophones au programme
Les Kikidékonafon, au cours de leur spectacle absurde et burlesque, ont revisité le programme scolaire. Maniant de puissants jeux de mots, ils ont fait danser leurs aficionados avec leur bourrée texane.
Les Slum Monkeys, quant à eux, ont enchaîné des morceaux de jazz et des sets endiablés.
Deux saltimbanques réalisant ce soir-là leur baptême de scène, Gaz et Jon, ont fait sonner leur cajon et leur guitare en revisitant le répertoire de Thiefaine, Lavilliers et Renaud.
A 21 heures, c'était au tour du groupe Inna Backyard, composé de neuf musiciens et de deux chanteurs, de reprendre des titres mythiques du reggae en alternant soul et rocksteady et de faire danser celles et ceux qui ne pouvaient résister à l'appel.

Tous les concerts concentrés sur une même place
Aline, d'Yssingeaux, a beaucoup apprécié le fait que tous les concerts soient concentrés sur une même place. « Avec tous les commerces autour, ça donne envie de rester plus longtemps et de profiter de tous les spectacles», a-t-elle remarqué.
Emilie et Julien, quant à eux, se sont délectés de toutes les musiques : « ils ont vraiment bien choisi les groupes, il y en a pour tous les goûts et l'ambiance est super conviviale. On n'a pas beaucoup à se forcer pour se laisser aller à la danse », ont-ils confié.

M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire