Le ciel tout en majesté à St-Germain-Laprade

Par Nicolas Defay dim 12/09/2021 - 07:00 , Mise à jour le 12/09/2021 à 07:00

Mardi 7 septembre, de rares chanceux ont assisté à un phénomène aussi beau qu’insolite dans la commune de Saint-Germain-Laprade.

Parfois, il arrive qu’on soit là au bon moment, au bon endroit. Ces instants se comptent sûrement sur les doigts d’une main mais ils restent gravés longtemps dans nos têtes. Mardi 7 septembre aux alentours de 19 heures, une promeneuse, qui souhaite rester anonyme, a partagé le spectacle que la nature lui a offert pendant une poignée de minute.

« Je n’avais jamais pris conscience d’une telle grâce »

« J’étais là, immobile, à regarder toutes ces immenses cigognes planer dans cette partie du ciel, confie-t-elle. C’était un show incroyable, magnifique ! J’en ai compté exactement 29, toutes aussi imposantes les unes que les autres. Elles ont ensuite fait une pause à proximité du complexe sportif de Saint-Germain-Laprade, mais juste quelques minutes seulement. »

Elle ajoute : «  Elles sont reparties en silence, scindées en deux groupes distincts, en direction du sud du Velay. Je n’avais jamais pris conscience d’une telle grâce. Les riverains et moi-même avons eu énormément de chance de pouvoir assister à ça ! »

Photo par #43 addict

 

"Les cigognes parviennent ainsi jusqu'en Centre Afrique après un interminable périple"

Franck Chastagnol de la LPO (Ligne pour la Protection des Oiseaux) reconnait qu'il est rare de rencontrer autant de spécimens à la fois. "D'habitude, elles volent en groupe de 3 ou 4 notamment lors des grandes migrations à la fin d'été et durant le mois de février pour les mâles, livre-t-il. Elles utilisent les courants thermiques pour planer sur de longues distances. Les cigognes parviennent ainsi jusqu'en Centre Afrique après un interminable périple au-dessus de la mer et des déserts".

Les cigognes en France sont en grande majorité blanches, mesurant entre 100 et 120 centimètres de haut pour une envergure d'environ 2 mètres. En dépit de sa grande taille, elle ne pèse que de 2 à 4 kg afin, justement, de pouvoir couvrir des centaines de kilomètres sans pause. "Il existe toutefois des spécimens noirs notamment dans la forêt de Tronçais (03), précise le spécialiste. C'est un oiseau magnifique qui a été victime de son plumage sombre au moyen-âge, assimilé longtemps aux créations du Diable".

"C'était un groupe de 500 cigognes blanches, la plus belle observation d'oiseaux de ma vie"

D'après Franck Chastagnol, la Haute-Loire n'est qu'un territoire de passage. "La cigogne niche plutôt en Alsace, en Charente et dans l'Ouest de la France, souligne-t-il. Il lui faut des zones humides pour trouver sa nourriture."

Si se trouver devant un groupe de 30 cigognes est une chance incroyable, le passionné admet en avoir vu de plus importants en Haute-Loire. "En 1994, il a été répertorié un rassemblement de 90 cigognes à Landos et le même nombre il y a 3 ou 4 ans à Saint-Julien d'Ance. Mais le plus que j'ai vu et que nous avons pu compter à l'unité près grâce aux photos s'est passé dans le sud de l'Ardèche, l'année dernière. C'était un groupe de 500 cigognes blanches, la plus belle observation d'oiseaux de ma vie".

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire