Tous

Brioude

Le Bronze de Miró installé au Doyenné de Brioude

mar 03/03/2020 - 17:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Du 22 juin au 6 octobre, l’un des plus grands maîtres du XXème siècle a nourri de son talent une exposition-évènement au Doyenné, espace d’art moderne et contemporain de Brioude qui accueille les œuvres des génies du siècle.
Après celles de Chagall l’an passé, ce sont plus d’une soixantaine d'oeuvres de Miró, dont quelques pépites peu connues du grand public, qui se sont offertes au regard, à la curiosité, à l’émerveillement de plus de 42 000 visiteurs. 

> Voir notre reportage : Record d'affluence pour l'expo Miró

Une sculpture de 450 kilos installée de façon permanente à Brioude
Joan Punyet Miró l'avait promis en octobre dernier et ce projet s’est concrétisé mardi 25 février 2020, après que toutes les dispositions juridiques nécessaires aient été préalablement adoptées et mises en œuvre. Transporté dans une caisse spéciale (voir photo) depuis Arles et le Musée Réattu où il trônait jusque-là, ce bronze vient de rejoindre sa nouvelle cité d’adoption. Avec toutes les précautions d’usage, il a été déposé au pied de l'escalier, à l'entrée du Doyenné où les visiteurs pourront donc l’apprécier lors de l’expo 2020 consacrée à Nicolas DE STAEL qui se déroulera du 27 juin au 11 octobre prochain. Il faut dire qu'il aurait été compliqué de la hisser à l'étage car la sculpture de La Femme à la Chevelure pèse 450 kilos ! Elle est ainsi visible de tous les visiteurs dans l'entrée. Notons que cette sculpture a été fondue en quatre exemplaires et celle confiée à la ville de Brioude est la numéro 4. Sur un plan plus juridique, signalons que la durée initiale du dépôt est de cinq ans à compter de la date de signature du contrat intervenue le 23 décembre 2019 et prorogeable tous les ans.

----Déposé au Doyenné
-----La femme à la chevelure défaite : une oeuvre représentative d'une part importante de la création de Miró
Cette statue, La femme à la chevelure défaite, est parfaitement représentative d'une part importante de la création de Miró au sein de laquelle la femme tient une place centrale, la thématique des femmes à la chevelure ayant connu de nombreux développements. Datée de 1975, ce visage au profil très plastique, dans lequel l’œil est fortement souligné, trouve ainsi parfaitement sa place en regard des nombreux portraits d'hommes et de femmes laissés par le peintre andalou.
Et parce que l’art est fait pour s’offrir au monde, cette œuvre vivra, et ainsi l’art de Miro, auprès du plus grand nombre en étant conservée dans un lieu ouvert et accessible. Miró à Brioude : un souvenir pour la vie et un leg pour les générations futures.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire