Brioude hérite d'une sculpture de Miró sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Brioude hérite d'une sculpture de Miró

Date : 07/10/2019 | Mise à jour : 08/10/2019 14:00
Partager

Joan Punyet Miró, le petit fils du célèbre peintre, a été séduit par l’exposition brivadoise... au point d'offrir à la mairie une sculpture en bronze de Joan Miró lui-même. Ainsi, il grave pour l’éternité l’oeuvre et le nom de son grand-père à Brioude.

Du 22 juin au 6 octobre, l’un des plus grands maîtres du XXème siècle a nourri de son talent une exposition-évènement au Doyenné, espace d’art moderne et contemporain de Brioude qui accueille les œuvres des génies du siècle.
Après celles de Chagall l’an passé, ce sont plus d’une soixantaine de Miró, dont quelques pépites peu connues du grand public, qui se sont offertes au regard, à la curiosité, à l’émerveillement de plus de 42 000 visiteurs.

>> Voir notre reportage : Record d'affluence pour l'expo Miró

Le petit-fils de Miró grave pour l’éternité l’oeuvre et le nom de son grand-père à Brioude

L’exposition s’est achevée en beauté avec une conférence, ce samedi 5 octobre, à la hauteur de ce sommet artistique en Auvergne. Joan Punyet Miró, son petit-fils, Joan Gardy Artigas, ami et céramiste avec qui il a partagé et collaboré, sont venus raconter Mir?, l’homme, l’artiste et ainsi jeter des ponts entre sa vie, son œuvre, son esprit et ses compositions, sa vision du monde et ses créations.
A cette occasion, Joan Punyet Miró, séduit par la qualité et l’âme de l’exposition écrite par Jean-Louis Prat, son commissaire, et enthousiasmé par l’accueil des Brivadois, leur a fait un cadeau inestimable. En offrant à la Mairie, par l’intermédiaire de son premier magistrat Jean-Jacques Faucher, une magnifique sculpture en bronze de Joan Miró lui-même, il grave pour l’éternité l’oeuvre et le nom de son grand-père à Brioude.

"En souvenir de cet évènement exceptionnel qui nous a rapproché pendant toute l’année 2019 mais aussi à toujours"

Dans un courrier accompagnant ce sublime trésor non pas de guerre mais d’art qui rend les hommes meilleurs en les confrontant au beau, Joan Punyet Miró et Lola Fernandez Jimenez de la succession Miró expliquent ce geste élégant et de reconnaissance.
En voici quelques extraits reproduits tels quels dans un français à la sauce espagnole qui ne manque pas de saveur : « En vue de l’accueil fabuleux de l’exposition de Joan Miró au siège de Le Doyenné à Brioude, nous voudrions rendre hommage aux liens qui se sont établis entre la Mairie de Brioude et la Famille Miró, grâce, aussi au remarquable travail et support de notre ami commun M.Jean-Louis PRAT. Vous trouverez ci-jointe l’image d’une belle sculpture de Joan Mir? que nous aimerions céder en dépôt permanent à la Mairie de Brioude en souvenir de cet évènement exceptionnel qui nous a rapproché pendant toute l’année 2019 mais aussi à toujours ».

La femme à la chevelure défaite : une oeuvre représentative d'une part importante de la création de Miró

Cette statue, La femme à la chevelure défaite, est parfaitement représentative d'une part importante de la création de Miró au sein de laquelle la femme tient une place centrale, la thématique des femmes à la chevelure ayant connu de nombreux développements. 
Datée de 1975, ce visage au profil très plastique, dans lequel l’œil est fortement souligné, trouve ainsi parfaitement sa place en regard des nombreux portraits d'hommes et de femmes laissés par le peintre andalou.
Et parce que l’art est fait pour s’offrir au monde, cette œuvre vivra, et ainsi l’art de Miro, auprès du plus grand nombre en étant conservée dans un lieu (restant à déterminer) ouvert et accessible. Miró à Brioude : un souvenir pour la vie et un leg pour les générations futures.


- Cette information émane d'un communiqué de presse de la mairie de Brioude -



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire