La Trifolà : reine d'un jour à Craponne-sur-Arzon

Par Nicolas TERME lun 31/10/2022 - 11:00 , Mise à jour le 31/10/2022 à 11:00

La pomme de terre craponnaise s’est délicieusement mise sur le devant de la scène, ce dimanche 30 octobre 2022, à l’occasion de la 21ème édition de la Trifolà de Craponne-sur-Arzon.
Un cru exceptionnel pour les organisateurs et une journée pleine de saveurs pour des milliers de visiteurs comblés.    

Des milliers de visiteurs sont venus fêter la Trifolà de Craponne-sur-Arzon Photo par Nicolas TERME

La Trifolà, qu’es aquò ?

Trifolà est le nom patois désignant la pomme de terre dans le Velay occitan.

Noisette, Vitelotte, Bleue d’Auvergne, Ratte… ces trifolàs, sélectionnées par la coopérative de plants du plateau de Craponne, tirent parti d’un terrain sableux particulièrement propice et du climat montagnard.

5000 visiteurs, 1600 râpées et 40 tonnes de pommes de terre : une édition record !

Une édition de tous les records s’est sans doute tenue pour la pomme de terre craponnaise ce dimanche 30 octobre 2022.
Malgré une production à la berne, la Trifolà du plateau a su attirer, sur sa seule réputation, plus de 5000 gourmands et curieux sous le chapiteau de ce festival dédié au célèbre tubercule.
Célébrée par les producteurs, les habitants et les gourmands de tous les âges, la pomme de terre a su fédérer autour d’elle l’ensemble des bonnes volontés et des productions locales de ce petit bout du Livradois. Nombreuses confréries gastronomiques, chefs cuisiniers, producteurs locaux de fruits et de légumes, artisans de la région et associations culturelles et historiques, tous se sont retrouvés ce dimanche autour de ce légume historique.  

La Trifolà s'est dégustée toute la journée à Craponne-sur-Arzon Photo par Nicolas TERME

Un patrimoine historique et culinaire qui déplace les foules

Pour cette 21ème édition, 80 bénévoles se sont ainsi affairés autour du président du festival, M. Chappon, pour faire de cette journée une véritable vitrine du terroir local. Et force est de constater que la Trifolà déplace encore les foules ! 5000 visiteurs uniques, 1600 râpées écoulées pour plus de 600 kilos de légumes épluchés, 40 tonnes de pommes de terre vendues par les différents producteurs… l’année 2022 sera bien celle de tous les records !

Il faut dire que la pomme de terre c’est aussi une histoire craponnaise ! Atout économique, gastronomique et touristique pour l’ensemble du plateau du pays de Craponne, la Trifolà a longtemps été ici en territoire conquis. Rémi Ferrand, membre de la société d’Histoire de Craponne nous remémore ainsi les grandes heures locales de « la reine du plateau » :     
« Notre plateau de Craponne est très adapté à la culture de la pomme de terre. L’ensoleillement, la hauteur, la fraîcheur des nuits lui conviennent parfaitement. Chez les Incas c’était d’ailleurs aussi une culture des hauts plateaux. Jusqu’à la fin des années 1960, Craponne était la capitale régionale de la culture de la pomme de terre. Celle-ci était expédiée par wagons entiers vers les grandes villes, Lyon, Paris et même l’Italie… ».

Alain d’Arlanc et Denis de Saint-Georges-Lagricol, producteurs de pommes de terre. Photo par Nicolas TERME

Une année 2022 difficile pour la production de pommes de terre

Si la mécanisation et le développement de cette culture dans les grands espaces du Nord de la France ont mis un coup d’arrêt à cette domination, de nombreux producteurs locaux résistent et perpétuent la tradition.     
Mais le précieux tubercule est fragile et a notamment souffert, cet été 2022, de la vague de sécheresse et de chaleur. Ainsi Alain et Denis, producteurs de pommes de terre, déplorent une perte sèche de 30% de production. Pour eux, l’augmentation du prix de la pomme de terre (il faut désormais compter plus de 0 ,70€ le kilo et 1€ le kilo pour les rattes) ne compense malheureusement pas le manque à gagner. A la GAEC du Champ Fleuri le discours est équivalent. Ici on déplore même une perte pouvant aller jusqu’à 50% sur certaines parcelles non irriguées.     
Petite consolation pour ces amoureux de ce fleuron agricole local : toutes les tonnes de légumes apportées sur la manifestation ont trouvé preneurs ! Un rendez-vous gourmand, historique et festif qui n’est donc pas prêt d’arrêter de faire des heureux dans les assiettes !

Nicolas TERME

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire