À la recherche de l'histoire claire et obscure...

Par Nicolas Defay jeu 06/10/2022 - 14:00 , Mise à jour le 06/10/2022 à 14:00

Les Archives départementales de la Haute-Loire et le Centre d’histoire « espaces et cultures » de l’Université Clermont-Auvergne ont organisé une journée de collecte d’archives sur le thème de la Seconde Guerre mondiale en Haute-Loire, le vendredi 16 septembre 2022. Bilan de cette chasse aux souvenirs.

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, du Mémorial de la Shoah, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Archives du département et le Centre d’histoire « espaces et cultures » de l’Université Clermont-Auvergne ont demandé l'aide de toutes celles et ceux qui auraient en leur possession des fragments d'histoires pour toujours plus compléter l'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale. 

Trois chercheurs de trésors et d'innombrables joyaux

La journée de collecte en date du 16 septembre a été l’occasion de recevoir 3 particuliers et de nouer plusieurs contacts avec des personnes intéressées par la démarche. Qu’il s’agisse de coupures de presse, de correspondance, de photographies d’époque ou de témoignages, plusieurs documents ont été confiés aux Archives départementales pour être analysés et mis à la disposition des chercheurs sous forme d’originaux ou de copies numériques…

Ces documents complètent assurément les fonds d’archives publiques et privées déjà conservés et ne manqueront pas d’apporter un éclairage sur la vie en Haute-Loire pendant la période 1939/1945.

Plusieurs approches de recherche en provenance des sciences sociales (histoire, sociologie, science politique, anthropologie, histoire de l’art) ont entrainé un renouvellement de la connaissance sur la Seconde Guerre mondiale, l’un des grands conflits du siècle passé, l’Occupation et les phénomènes d’opposition à l’ordre nazi et antisémite, ces deux dernières logiques ayant entrainé des migrations et, à terme, des mémoires pour partie spécifiques en regard de celles de la Seconde Guerre mondiale. Le projet porté par Julien Bouchet se positionne dans le sillage de cet aggiornamento historiographique.

Les travaux récents ou en cours mettent plus en relation les parcours de vie, les pôles d’action et les dynamiques sociales de plusieurs groupes en marginalité (les migrants, les étrangers, les Résistants), ce qui permet de lier le destin des Juifs à celui d’autres réfugiés surveillés, parfois poursuivis voire concentrés.

En Auvergne, l’Université de Clermont, à travers le Centre d’histoire « Espaces et Cultures », en partenariat avec d’autres institutions publiques (les archives départementales de plusieurs départements), collectivités territoriales (les départements, les communautés d’agglomération, la métropole de Clermont) et associations (le réseau Mémorha, la Société française d’histoire politique), mène depuis près de dix ans une vaste enquête prosopographique en vue de mieux connaître cette histoire et ses acteurs.

Des documents intimes, justes et Justes

Julien Bouchet, enseignant-chercheur de l’Université Clermont-Auvergne, était présent toute la journée et a pu expliquer le travail de dépouillement des sources déjà réalisé et tout l’intérêt de ces premiers contacts et remises de documents. L’apport des documents privés, parfois intimes et anecdotiques, enrichissent en effet les archives administratives et donnent de précieuses informations aux historiens. Le projet de recherche sur les Justes et sauveteurs porté par Julien Bouchet et commencé dans le Puy-de-Dôme en 2017 puis à Moulins en 2019, se poursuivra en Haute-Loire jusqu’en 2024.

Infos pratiques

Archives départementales de la Haute-Loire,  4 avenue de Meschede au Puy-en-Velay.
Site internet, c'est ICI.
Mail : archives@hauteloire.fr
Tèl : 04.71.02.81.19

Nourrissez l'Histoire avec vos histoires

Vous détenez des photographies, des lettres, de la correspondance, des carnets, des tracts ou autres témoignages (oraux ou écrits) sur la période 1939-1945 en Haute-Loire ? Vous souhaitez les partager et permettre leur étude par les chercheurs ?

Vous pensez détenir des documents mais souhaitez échanger ou prendre des renseignements au préalable sur cette démarche de collecte ? N’hésitez pas à contacter les Archives départementales de la Haute-Loire !

Patrimoine fragile, ces archives permettront de poursuivre la recherche, la transmission et la compréhension de la Seconde Guerre mondiale et ses mémoires en Haute-Loire.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire