La Haute-Loire, le wagon laissé à l’abandon ?

lun 30/04/2018 - 18:45 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Au mois de mars, SNCF Réseau avait engagé des travaux (co-financés par l’État et la Région Auvergne-Rhône-Alpes) sur la ligne Le Puy-en-Velay / Clermont-Ferrand pour le renouvellement et la modernisation des infrastructures. Une action menée « dans le cadre du plan de sauvetage des petites lignes », avait-il été précisé dans un communiqué de presse de la SNCF en date du 27 février 2018.

Pas de train jusqu'en juin
Les travaux sont terminés, pourtant, les trains n’ont pas repris le chemin des rails. Du côté de la direction de la SNCF Auvergne-Rhône-Alpes, les explications sont simples. Il faut d'abord prendre en compte le mouvement social actuel qui serait plus complexe que les trois jours travaillés sur cinq arguant qu'une partie des deux jours restants sont forcément impactés par le préavis de grève. S'ajoute à cela un préavis de grève illimitée et reconductible lancé par Sud Rail qui entraînerait des ralentissements au niveau de la maintenance. "On doit faire des choix et mettre des ressources et des agents là où il y a le plus de besoins", a précisé la direction régionale de la SNCF.

« La SNCF a refermé la ligne jusqu’au mois de juin en prétextant une incapacité à faire circuler des trains et en trouvant des excuses invérifiables », a commenté Xavier Bousset, représentant de la CGT cheminots de la Haute-Loire. Et d’ajouter : « Mais nous n’avons aucune certitude qu’après juin, la circulation des trains reprendra. En juillet et août, on le sait très bien, ils vont nous dire que le besoin est moindre car il n’y a pas de scolaires, pas de travailleurs. »

Vers une fermeture de la totalité des lignes ? 
Alors la mise en circulation de bus serait suffisante. Elle ne l’est pas pour Xavier Bousset, le bus mettant trois heures pour relier Le Puy à Clermont, soit une heure de plus que le train, sans desservir autant de gares. « Ce sont les prémices de ce que nous vous annoncions il y a un mois, c’est-à-dire qu’en Haute-Loire si cette réforme passe, c’est la fermeture de la totalité des lignes. »

Des actions sont prévues les 3 et 4 mai 2018 du côté de la Vallée de la Loire.

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire