La collecte ponote : une seconde vie à nos habits

Par RSi mar 25/10/2022 - 18:00 , Mise à jour le 25/10/2022 à 18:00

Des boxes en bois pour recycler vos chaussures abimées, vos tee-shirts usés ou encore les sacs restés trop longtemps au fond du votre placard. C'est ce que lance l'association La collecte Ponote dans plusieurs boutiques du centre ville du Puy-en-Velay. Leur objectif : proposer des boites aux commerçants afin que leurs clients puissent y déposer les affaires dont ils ne se servent plus. 

" On veut donner l'exemple et apprendre à nos clients à ne plus stocker chez eux", explique Hacène Djerdi, l'un des fondateurs de l'association La collecte ponote. À ses côtés, Stéphanie Anthouard gérante de Sports Loisirs et de l'Empreinte Ponote ainsi que Corentin Fargeot lui aussi salarié de l'Empreinte Ponote. Depuis un an, ces trois commerçants du centre ville du Puy réfléchissent à un projet développant le recyclage du prêt à porter. 

Agir en aval de la chaîne 

" Quand on est commerçant, il est difficile d'agir en amont sur les fournisseurs. Je ne peux pas me permettre de dire à des marques de renom d'aller fabriquer localement. On a souhaité chercher une solution pour agir en aval de la chaîne", poursuit le gérant de la boutique Cosmopolite. L'idée des boîtes de recyclage s'impose rapidement. Puis, un partenariat avec l'atelier d'insertion AVI 43 est signé. " C'est un chantier d'insertion installé à Yssingeaux dans lequel travaille une quinzaine de salariés. Ils récupèrent les affaires déposées, les trient et celles en bonne état sont revendues dans une boutique de seconde main Bouge ta fripe", poursuit Stéphanie Anthouard. Ce qui n'est pas mis en boutique est ensuite apporté dans un conteneur Relais. "Cette solution ne nous satisfait pas encore. On réfléchit à d'autres possibilités", détaille la commerçante. 

L'association a vu le jour en 1999 à Yssingeaux avec deux missions : couvrir les besoins en matière d'insertion sur le territoire et traiter du textile. Aujourd'hui, 14 salariés en parcours y travaillent accompagnés par 2 encadrants techniques, un chargé d'insertion professionnel, un directeur, un comptable et un secrétaire. 

"Nous proposons plusieurs activités qui sont la collecte de textile et de chaussures, leur traitement. Nous réalisons des objets en upcyling, avec les déchets comme matière première. Une partie du textile traité est ensuite vendue dans notre boutique Bouge ta Fripe. Le reste est revendu au Relais", détaille Smail Benmammar, directeur de la structure. 

Au total, les salariés d'AVI 43 font le tour de 105 points de collectes sur l'ensemble du département pour récupérer du textile. " Cela nous permet de ramasser 800 tonnes de textile par an", ajoute le responsable. 

Une association financée à 70% par des subventions de l'Etat et à 30% grâce à des prestations mises en place par la structure. " Nous vendons 100€ la tonne de textile au Relais. Ensuite nous avons les recettes de notre boutique. Nous sommes actuellement en train de développer la vente en ligne également", indique Smail Benmammar. Ce dernier se réjouit du partenariat avec la collecte ponote. "Nous avons déjà procédé à une collecte et le linge est de meilleure qualité. On peut le réutiliser et le vendre en boutique. C'est plus intéressant", conclut-il. 

L'association AVI 43 a une friperie à Yssingeaux.
L'association AVI 43 a une friperie à Yssingeaux. Photo par AVI 43

 

Les clients n'auront qu'à déposer les affaires dont ils ne veulent plus dans la box.
Les clients n'auront qu'à déposer les affaires dont ils ne veulent plus dans la box. Photo par Raphaëlle Simonnot

Où Trouver une Boxe pour déposer ses affaires ?

Prêt-à-porter : Cosmopolite, Superdry

Chaussures : Sports Loisirs, L'Empreinte Ponote

Accessoires (sacs...) : Maroquinerie Lika

 

Le concept est simple. Les personnes qui souhaitent vider leurs placards n'auront qu'à se rendre dans les boutiques disposant d'une box et aller y déposer ce qu'ils n'utilisent plus. "On prend tout. Même ce qui est vraiment usé", s'amuse Stéphanie Anthouard. Chaque mercredi, des salariés d'AVI 43 viendront collecter le contenu des boxes.

"Il n' y a aucune notion commerciale dans notre démarche. L'idée est simplement que cela devienne une habitude pour les locaux de venir déposer les affaires dont ils ne se servent plus dans les boxes", précise Hacène Djerdi. 

 

Comment obtenir une boxe dans son commerce ? 

Le principe est simple, il suffit de contacter l'un des trois fondateurs de la collecte ponote. Ils passent commande auprès de la Manufacture qui leur confectionne une boite sur roulette à partir de bois recyclés. Deux formats sont proposés : grand et petit. Le contenant est ensuite personnalisé avec le logo de l'entreprise par l'Empreinte ponote puis un panneau explicatif est accroché pour détailler aux clients la démarche et le circuit des produits recyclés. " La grande box coûte 420 € et la petite 390€. C'est un investissement sur le long terme. C'est une solution clé en main qui est écologique, sociale et solidaire", assure Hacène Djerdi.

"Nous nous engageons à rembourser le prix de la box". H.Djerdi 

Les commerçants pourront donc s'engager sur la période  qu'ils souhaitent et adhérer à l'association. " S'ils désirent arrêter le projet, nous nous engageons à leur rembourser l'intégralité du prix de la boite et à la reprendre", ajoute le co-fondateur. Tous trois ont d'ores et déjà contacté les collectivités de Haute-Loire pour obtenir des aides financières pour le lancement de l'association. 

Stéphanie Anthouard : 06.22.51.71.35

Hacène Djerdi : 06.11.74.15.57

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés