Tous

Jullianges

Jullianges : 80 finishers “de Rien du Tout”

sam 12/05/2018 - 19:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Si votre groupe sanguin est le D+ (dénivelé positif), si vous avalez plus de bières que de kilomètres ou si pour vous l'important c'est de partir pisser, alors “La Course de Rien du Tout” organisée par la team “Douzaleur” est faite pour vous ! Pour sa deuxième édition, la course décalée a réuni environ 80 coureurs qui avaient le choix entre deux parcours de 12 ou 24 kilomètres.

Les plus beaux canassons du pays pour le kilomètre horizontal
Avec l'hippodrome de Jullianges en guise de départ, l'organisation ne pouvait pas ne pas faire un clin d'œil aux épreuves hippiques en faisant un tour de l'hippodrome le plus haut d'Europe avant la course. Comme dans les épreuves de trail ou d'ultra-trail où les participants doivent effectuer un kilomètre vertical avant la course, les finishers de La Course de Rien du Tout pouvaient, au choix, courir le kilomètre horizontal sur l'hippodrome. Un sprint très disputé par les meilleurs canassons du circuit tels que Kiliet Jornan, Ravito Vomito ou encore la Furie de Chamonix.

À travers l'Arzon, maillot de bain et tuba obligatoire
Camille et Mathias viennent de Lyon et avalent sans aucun doute plus de bières que de kilomètres. Autoproclamés sportifs aguerris, ils se sont fixé l'ambitieux objectif de passer la ligne d'arrivée. C'est l'esprit “décalé” de la course qui les a amenés jusqu'à Jullianges. “On ne sait pas du tout ce qui nous attend” s'amuse Camille. La course n'a pas démarré que Mathieu, le speaker/organisateur, annonce la couleur ! “Est ce que vous avez tous vos maillots de bain et vos tubas ?”. Ces derniers sont obligatoires pour le parcours de 24 kilomètres afin de traverser l'Arzon et son eau fraîche.

Finir la course sur une note d'humour
Les coureurs sont dans les startings blocks, pas vraiment concentrés, mais prêts à en découdre quand, première surprise, Mathieu leur demande d'enlever une de leur chaussure et la donner à l'organisation. Toutes ces chaussures forment ensuite un gros tas de chaussures. Les coureurs doivent ensuite retrouver leur chaussure manquante dans le gros tas de chaussures pour pouvoir commencer la course. Mais ce n'est que le début pour ces vaillants coureurs qui seront ensuite courser par un taureau et un toréador, puis piégés par le balisage de la course, effrayés par le méchant de Scream et obligés de raconter une blague pour terminer la course au risque de faire un tour d'hippodrome en guise de pénalité.

V.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire