Incendie de la préfecture : l'audience en direct

lun 09/03/2020 - 11:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

----Les trois mineurs poursuivis également dans le cadre de l'incendie de la préfecture, eux, doivent être jugés le 8 avril prochain.-----"Eteins ta télé, allume ton cerveau". Voilà l’un des slogans affichés sur un gilet jaune devant le Palais de justice du Puy-en-Velay ce lundi 9 mars 2020 au matin. Le collectif des Gilets jaunes de Haute-Loire entend tenir sa propre audience en parallèle d’un procès jugé politique. Il refuse une Justice rendue par "des nantis" (lire le communiqué).

Quatre prévenus majeurs comparaissent en correctionnelle depuis ce lundi matin après un premier report le 20 janvier dernier pour cause de grève des avocats. Mais cette-fois, l'audience aux 600 pièces de procédure a bien lieu, les avocats ne maintenant pas leur grève, tout en protestant tout de même contre la réforme des retraites. Ces quatre personnes doivent répondre, à des degrés divers, de destruction par moyens dangereux, participation à un groupement illicite, violences aggravées, ou encore communication non autorisée avec un détenu et outrage.

----Les auteurs des jets de cocktails molotov n'étaient pas porteurs de Gilets jaunes.
-----L'un des prévenus est resté en détention car en visio-conférence en début de matinée, il s'est montré menaçant. Il voulait partir voir sa compagne au parloir et a demandé à ce que l'on le fasse "sortir vite sinon ce sera pire, y aura des meurtres". Seul son avocat le représentera donc dans la salle d'audience.

L'audience a commencé par la diffusion des photos de l'incendie de la préfecture le 1er décembre 2018.

La chronologie des faits :
2000 à 2500 personnes se rassemblent avec une quarantaine de tracteurs
13h dépôt de lisier et de pneus devant la préfecture
13h39 premier feu de poubelle
14h présence d'individus encagoulés
14h30 1er jets de projectiles
15h09 caméra de vidéo-protection brisée
17h34 1er départ de feu dans la préfecture
18h50 attaque à la masse sur un mur de la préfecture
19h15 une salle est en feu dans le bâtiment B de la préfecture
19h30 blocage des véhicules de secours par les Gilets jaunes
19h55 intrusion dans les locaux de la Dirrecte (Direction Régionale des Entreprises Concurrence Consommation Travail et Emploi)
20h35 2e alarme incendie déclenchée à la préfecture
23h30 retour au calme

> Dans les jours qui ont suivi l’incendie de la préfecture, trois personnes avaient déjà été jugés pour des violences : un jeune homme de 19 ans de Saint-Germain Laprade, un néo-ponot de 25 ans et un Ponot de 44 ans, ancien animateur d’une association ponote.

Maxime Pitavy

> Voir notre live du soir du 1er décembre 2018:

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire