Haute-Loire : Clap de fin chez les Républicains

mer 06/04/2016 - 13:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Femme d’action et personnellement militante depuis les années 80, secrétaire départementale depuis 2003, Josiane Philippon n'avait nullement l'intention de quitter le navire si vite, surtout avec en ligne de mire le combat de la présidentielle de 2017.  
"Ce mardi 29 mars, Laurent Wauquiez a mis un terme à mes fonctions. A la veille des primaires et des élections présidentielles, je ne pense pas que le moment soit bien choisi", ajoute-t-elle. 
"Mon honnêteté m’oblige à dire la vérité : Laurent Wauquiez, malgré le travail accompli, souhaitait pour des raisons qui lui appartiennent, me remplacer depuis quelques temps déjà", a-t-elle précisé. Nous avons contacté Laurent Wauquiez à ce sujet, il n'a pas souhaité nous répondre.

"Les décisions se prenaient en commun au sein d’un bureau"
"Je ne vous cache pas ma déception", déclare-t-elle dans un mail, rejetant la responsabilité sur le député Laurent Wauquiez qui aurait souhaité placer son homologue Jean-Pierre Vigier comme secrétaire départemental. Rappelons que Laurent Wauquiez est le Président des Républicains de Haute-Loire (lire). Vous retrouvez les détails du nouveau bureau en bas d'article.
Puis avec une pointe de nostalgie (et d'amertume ?), l'ex-secrétaire départementale se remémore la création de cette ex-UMP ralliant toutes les forces de droite et du centre au côté de Jacques Barrot, Président fondateur en Haute-Loire, Adrien Gouteyron Sénateur et Jean Proriol député. "Ces trois hommes d’action avaient à cœur le bien de notre pays. Ils ont également à leur actif de grandes et belles réalisations. Cette union a fait notre force. Chacun respectait cette union, les décisions se prenaient en commun au sein d’un bureau. Les valeurs d’humanisme et de fidélité géraient nos débats et nos actions", relate-t-elle.

"J’ai fait de mon mieux pour en préserver l’unité en Haute-Loire, malgré les pressions subies"
Le remplacement est d'autant plus difficile à avaler pour Josiane Philippon qu'elle estime avoir réalisé du bon travail pendant ces treize dernières années, rappelant au passage la réception de très nombreuses personnalités politiques : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Michel Alliot Marie, François Baroin, Brice Hortefeux, Eric Woerth, Patrick Ollier, Jean Pierre Raffarin, Dominique Bussereau, Alain Marleix, Henri Guaino, etc… "Un énorme travail que j’ai toujours accompli bien volontiers aidée par des personnes de bonnes volonté et que je remercie très sincèrement. Tout ce travail était réalisé bénévolement mais très généreusement car c’était une manière d’œuvrer pour notre pays", précise-t-elle. 
Elle reconnaît également que tout n'a pas été rose non plus : "notre Mouvement a vécu deux années extrêmement difficiles à la suite de l’élection à la présidence de l’UMP de novembre 2012. J’ai fait de mon mieux pour en préserver l’unité en Haute-Loire, malgré les pressions subies". L'ancienne secrétaire départementale insiste : "je souhaite que cette unité perdure aujourd’hui". Et si elle n'est plus aussi présente sur le terrain (il faut laisser la place au nouveau secrétaire Jean-Pierre Vigier), elle reste "fidèle aux convictions et aux valeurs qui sont les miennes et que j’ai toujours défendues haut et fort".

L'emploi du temps de son remplaçant lui permettra-t-il de vivre pleinement cette mission passionnante ?
Au moment de laisser la place au député-maire de Lavoûte-Chilhac, elle dresse un bilan de ces dernières années : "ensemble nous avons connu de nombreuses victoires tant sur le plan national avec les présidentielles de 2007 et les législatives, que sur le plan local avec la reprise de la ville du Puy-en-Velay et plus récemment de Monistrol". Même si depuis 2012, il a aussi fallu faire face à des échecs.
"La mission de Secrétaire départemental est une mission exaltante", conclut-elle, "composée de nombreuses tâches dont certaines modestes. Je souhaite à Jean Pierre Vigier, mon remplaçant, que son emploi du temps lui permette de vivre pleinement cette mission passionnante". 

Jean-Pierre Vigier, apparenté puis encarté, pour "faire davantage entendre ma voix"
Nous avons justement réusi à joindre son remplaçant ce mercredi soir, lui qui a longtemps loué son indépendance et sa liberté de parole, se qualifiant d'aile centriste de la droite, se contentant donc d'être apparenté Les Républicains à l'assemblée nationale, sans être encarté. C'est désormais du passé. "J'ai adhéré au groupe début février", se justifie Jean-Pierre Vigier, "je garde ma liberté de parole mais c'est un moyen de faire davantage entendre ma voix, notamment pour la défense de la ruralité" (il s'agit en effet de l'un de ses chevaux de bataille).
Il considère que ce poste est "dans la continuité de mon action politique" et assure qu'il ne l'a pas réclamé : "c'est Laurent Wauquiez qui m'a proposé le poste, j'ai tout de suite accepté afin d'apporter ma pierre à l'édifice. Nous travaillons main dans la main avec Laurent, et on va continuer à parler d'une même voix pour défendre notre territoire". Quant à Josiane Philippon, il confirme que Laurent Wauquiez voulait l'écarter depuis un moment déjà mais se refuse à tout autre commentaire sur elle, se contentant (de façon quasiment protocolaire) de la féliciter pour les douze années passées et concluant : "maintenant, je regarde devant"... Il en aurait presque oublié de préciser : "mais on reste un parti uni et solidaire". L'éviction de Josiane Philippon ne nous aura pas prouvé le contraire. 

Maxime Pitavy

Le nouveau bureau des Républicains de Haute-Loire

Président : Laurent Wauquiez

Délégués de circonscription :
Le Puy / Yssingeaux : Laurence Bouilhol
Le Puy / Brioude : Omar Ben Abderahmen

Représentants au Conseil National :
Jacky Gerphagnon de Saint-Didier en Velay et Jean-Marie Guerault de Vals près Le Puy.

Membres des comités :
Le Puy / Yssingeaux : Chantal Azevedo, Denis Bersot, Laurence Bouilhol, Maxime Bourgier, Christian Charret, Pauline Courtois, Jean Delabre, Roland Gaches, Jacky Gerphagnon, Raymond Gimbert, Philippe Granger, Julien Melin, René Mourier Maurice Philippon, Daniel Roux, Annick Sabatier

Le Puy / Brioude : Jean-Baptiste Arnal, Michel Bauzac, Arehi Bergeron-Ortiz, Ludovic Bergeron-Ortiz, Christian Borie, Pierette Branche, Bernard Breuiller, Yves Devèze, Marie Gaucher, Jean-Marie Guerault, Didier Hernu, Danielle Micha, Serge Monier, Madeleine Rigaud

Représentants au comité de circonscription des nouveaux adhérents :
Le Puy / Yssingeaux : Roger Falcon, Christiane Pays, Roland Roche

Le Puy / Brioude : Denise Dolce, Madeleine Monatte

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire