Tous

Tence

Haut-Lignon: bras de fer autour des services publics

mar 31/05/2016 - 18:15 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Ce jeudi 26 mai 2016, des agents de la communauté de communes du Haut-Lignon à Tence et de la Ville du Chambon-sur-Lignon ont fait part de leur mécontentement concernant "l'absence de dialogue entre les employeurs et les agents". La coordination syndicale départementale des services publics de la Haute-Loire souligne "des difficultés rencontrées par les agents et usagers", lors d'une rencontre avec la presse à la Maison des associations de Tence.

1 500 tracts distribués
En fin de matinée, 800 tracts ont été distribués dans les rues de Tence, par une trentaine de militants de la coordination syndicale CGT des services publics, aux citoyens, aux véhicules et à la sortie des écoles. Dans l'après-midi, ce sont 700 tracts qui ont été distribués par les militants CGT dans les services de la mairie du Chambon, à la sortie des écoles et dans l'ensemble de la ville.
 
Dialogue
Dans ces deux collectivités, les agents demandent "l'ouverture d'un dialogue constructif afin d'améliorer les conditions de travail des agents, la qualité du service public et de maintenir un service public de proximité" alors que les horaires de la ludothèque de l'Office de tourisme et de l'Ecole de musique ont diminué. Et d'insister : "La balle est dans le camp des employeurs, il est temps qu'un vrai dialogue s'instaure".
 
Le Sictom pris en exemple
Maxime Peyroux, responsable de la coordination syndicale départementale des services publics, donne l'exemple du SICTOM de Tence (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères) où, selon lui, "depuis un an, un dialogue constructif instauré avec l'action de la CGT a permis aux agents d'améliorer leurs conditions de travail et à la collectivité d'améliorer la qualité de son service. Tout n'est pas parfait mais on note que lorsque les collectivités dialoguent de manière constructive, toutes les parties sont gagnantes dans l'intérêt du service public".

Aucun agent local
Sollicité par la rédaction de Zoomdici.fr, le président de la Communauté des Communes du Haut-Lignon, Julien Melin, constate d'abord que dans le cortège qui a défilé et distribué des tracts dans les rues de Tence, "aucune personne n’était des agents de la communauté de communes du Haut-Lignon".
 
Eviter des hausses d'impôts
Ensuite, il rappelle que la communauté de communes est contrainte de réduire ses coûts de fonctionnement suite aux pertes importantes de dotations de l’Etat (450.000 € sur cinq ans) "afin de pouvoir fonctionner et continuer à investir pour notre territoire". Et de préciser que cette solution a été préférée et votée par les élus plutôt qu’une augmentation d'impôts.
 
Plusieurs réunions
Enfin, Julien Melin affirme que "le dialogue existe entre les salariés et les élus". Il en veut pour preuve l'organisation de plusieurs réunions avec les différents services "afin d’essayer de trouver des solutions tenant compte des difficultés financières de la collectivité".

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire