Halle multi-sports Quincieu, les travaux ont démarré

sam 03/10/2020 - 17:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

Le projet avait déjà fait couler de l'encre durant l'hiver 2019, puis encore au printemps 2020 quand en pleine crise Covid Michel Joubert s’inquiétait des finances de l’agglomération eu égard à la baisse prévisible des recettes mais martelait qu’il fallait quand même maintenir à tous prix la politique de travaux publics sur l’agglomération afin d’aider les entreprises à passer le cap et à préserver les emplois.
Lors de la conférence de presse organisée ce samedi 3 octobre 2020, le président de l'Agglomération du Puy-en-Velay a donc logiquement développé une nouvelle fois l’argument : « Dans ce projet, la communauté d’agglomération va être le maître d’œuvre, mais il faut remercier la Région de mettre la main à la poche, ce qui permet de lancer ce très gros investissement qui avait été repoussé à plusieurs reprises ».

Soutenir les entreprises du bâtiment
Le discours est repris par Michel Chapuis au nom de la mairie du Puy : « Nous avons soutenu ce projet depuis le début, car nous avons très à cœur le développement des associations sportives et leur soutien. La mairie participe aussi à son financement ».
Enfin le président de Région Laurent Wauquiez enfonçait le clou : « Ce n’est pas le moment de freiner les chantiers publics amis au contraire, il faut les accélérer pour aider nos entreprises à amortir le choc économique qui se prépare. La Région s’est engagée à financer un peu plus de la moitié de cet équipement, à hauteur de 1,6 millions d’euros ».

Projet issu d’une concertation avec les associations
----Padel tennis ?
Le padel est un sport de raquette dérivé du tennis, se jouant sur un court plus petit, encadré de murs et de grillages. Ce sport se pratique uniquement en deux contre deux. Le service s'effectue à la cuillère.
La France compte 705 terrains de padel et bientôt un de plus au Puy.
Selon Serge Boudignon, "c'est une alternative fun au tennis qui pourrait amener de nouveaux licenciés, surtout des jeunes". Le padel fait partie de la FFT depuis 2014.-----Michel Joubert se félicite aussi de la méthode qui a amené le résultat affiché sur les panneaux : « On a beaucoup travaillé avec les associations, notamment celles qui sont aujourd’hui dans les locaux de la place de la libération, pour définir les besoins et les adapter dans un espace qui reste contraint. Nous souhaitons dans ce projet donner une nouvelle impulsion à ces associations sportives. On trouvera ici des locaux pour la boxe anglaise, pour le judo-jujitsu, des salles annexes et des vestiaires dignes de ce nom. Nous avons aussi intégré la partie tennistique, ce qui n’était pas prévu à l’origine ».
Du côté des associations, on reconnait effectivement avoir été consulté depuis plus d’un an et on est satisfait du résultat présenté sur le papier tout en mettant en doute les délais d’ouverture de l’équipement. « Nous sommes très contents du projet en l’état actuel », affirme Philippe Sahuc, le président du boxing club vellave qu’on connait mieux sous le pseudo Fifi, « les autorités ont demandé notre avis et on a le sentiment d’avoir été écouté. Le projet nous promet des espaces plus grands que ceux que nous avons actuellement et nous misons sur eux pour développer l’audience de notre sport ».
Même unanimité du côté du tennis. Pour le président Serge Boudignon, « non seulement, nos locaux du club house vont être améliorés et rénovés mais les équipements techniques douches et vestiaires vont nous apporter un véritable plus. Le projet prend aussi en compte notre volonté de développer le nombre de licenciés en prévoyant l’aménagement amovible de cloisons vitrées sur un futur cours de padel tennis. Avec cette nouvelle activité, on espère gagner jusqu’à 25% de licenciés parmi les jeunes ».

Une démarche architecturale "patrimoine, mobilité et sécurité"
Dans son intervention, le maire de la commune d’Aiguilhe, Daniel Joubert, a fait remarquer « que cette rénovation était attendue avec impatience. Il s’est surtout félicité des choix architecturaux qui ont été faits ». L’architecte Renaud Berger du cabinet ponot Berger-Granier ne dit pas autre chose. A la question de savoir comment il qualifierait le projet en un mot, il répond d’abord « Patrimoine ».
« Quand on a la chance de travailler sur un projet comme celui-ci, situé au pied d’une telle beauté patrimoniale qu’est le rocher d’Aiguilhe et sa chapelle, on prend ce facteur en compte en premier lieu. Et puis tout de suite après, on prend en considération la spécificité topographique ».
Les terrains qui sont situés tout autour du bâtiment sont en zone inondable. C’est aussi la raison pour laquelle le terrain de padel tennis aura des cloisons amovibles.
« La passerelle que nous avons dessinée entre les deux bâtiments est destinée à rendre l’intégralité du bâtiment accessible par les secours en cas d’inondations. Elle a permis la validation du projet par les autorités en charge de la sécurité. Elle présente ensuite l’autre avantage de rendre accessible toutes les parties du bâtiment à tout type de personnes ».
Montant et délai ?

L’investissement avait initialement été chiffré à 3,6 millions d'euros. Le panneau géant installé durant la nuit n’en fait pas état. On explique que « c’est le panneau de chantier qui donne ce type d’information et que celui-ci communique d’abord sur l’origine des financements et pas encore sur les entreprises qui ont obtenu les différents lots et sur le montant des travaux ; ce panneau sera installé dans un deuxième temps ».
Le président Wauquiez affirme quant à lui que les entreprises choisies sont des entreprises locales et qu’elles sont issues d’un périmètre proche, inférieur à 30 km. Ce que n’a pas pu tout à fait confirmer le président de l’Agglo, maître d'ouvrage.
Le délai annoncé pour la livraison finale est celui de 14 mois à partir d’aujourd’hui, ce qui mène à fin 2021. Les utilisateurs penchent plutôt pour le printemps 2022. En attendant, les installations techniques et sanitaires ainsi que le club house du tennis ne seront pas utilisables. Il faudra trouver une solution temporaire, reconnait Serge Boudignon.

T.C.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire