Gros pic de tension lors du Conseil d’Agglo au Puy-en-Velay

Par Nicolas Defay mar 20/12/2022 - 06:00 , Mise à jour le 20/12/2022 à 06:00

Pour le Président de la collectivité Michel Joubert, les propos tenus jeudi 15 décembre par l’élue Corinne Goncalves s’apparentaient à des remarques. Laurent Johanny, cible de ces « remarques », les a plutôt ressenties comme un flot d’insultes qui a duré sept longues minutes.

La question semblait anodine. La réponse a été un feu nourri contre l’élu de l’opposition et conseiller communautaire Laurent Johanny. Lors du Conseil Communautaire en date du 15 décembre à la salle Jeanne d’Arc au Puy-en-Velay, Laurent Johanny a abordé le sujet du festival des Nuits de Saint-Jacques en 2023.

« Nous avons appris par la presse la décision concernant l'annulation des Nuits de Saint Jacques en 2023, présente-t-il. Si cette manifestation est organisée par l'Office de Tourisme, il se trouve que l'agglomération a, à plusieurs reprises par le passé, payé des prestations artistiques pour cette manifestation. Je pense que tous les conseillers communautaires devraient avoir par conséquent accès aux comptes consolidés de ces manifestations pour constater les faits et ainsi comprendre votre déclaration (Savoir pourquoi les Nuits de Saint-Jacques ne reviennent pas en 2023, Ndlr) ».

« Vous adorez polémiquer en faisant de la récupération de bas étage »

Corinne Goncalves, Vice-Présidente déléguée au Tourisme et à l'Événementiel, a alors grassement mitraillé l’intervenant. « Votre objectif, on le connaît tous, c’est la polémique. Vous adorez polémiquer en faisant de la récupération de bas étage. Ce n’est pas dans mes habitudes de parler ainsi, mais à la lecture de vos commentaires sur les réseaux sociaux, cela m’a particulièrement touché ».

Elle assène : « Mr Johanny, si vous aviez travaillé votre sujet, vous n’auriez pas posé votre question lors d’un Conseil de l’agglomération car cela ne la concerne pas. Les Nuits de St Jacques sont portées en intégralité par l’Office de Tourisme du Puy depuis 7 ans ! Et c’est tout ! »

Pour puncher de nouveau : « Si vous connaissiez bien ce dossier, cela vous aurez permis de ne pas colporter des choses sur les réseaux sociaux au risque de vous ridiculiser ainsi. Mais nous avons l’habitude de cette attitude que vous prenez constamment ».

Durant le Conseil communautaire du 15 décembre 2022 au Puy-en-Velay.
Durant le Conseil communautaire du 15 décembre 2022 au Puy-en-Velay. Photo par Nicolas Defay

« Et si vous ne savez pas quoi vous offrir, faites de la musique, ça adoucit les mœurs »

Sans laisser un moment de répit à Laurent Johanny, elle frappe de plus belle : « Sur les réseaux sociaux, j’ai lu de votre plume que nous avions cramé la caisse. Je rassure, on a rien cramé du tout. Je vais même vous faire une annonce en avant première. Le bénéfice net de l’année 2022 concernant les Nuits de Saint-Jacques est de 23 000 euros. »

Corinne Goncalves précise sur le sujet : « Dernièrement, j’ai effectivement fait passer un communiqué de presse pour mentionner que ce festival ne reviendrait pas en 2023. Mais jamais je n’ai dit qu’il s’arrêterait définitivement ! »

En guise de conclusion, une dernière torpille est envoyée de plein fouet à l’élu communautaire. « En attendant Mr Johanny, je vous souhaite un bon Noël. Et si vous ne savez pas quoi vous offrir, faites de la musique, ça adoucit les mœurs ».

Pas de subvention, peut-être, mais bien le paiement de cachets d’intermittents par l'Agglo

Outre cette drôle de scène qui a généré dans l’auditoire sourires, rires, poufements, sourcils au ciel, gêne ou souffles consternés, la question de l’élu communautaire n’a finalement pas été abordée. Ce qui est dommage. Car, d’après les archives des précédents Conseils d’Agglomération, des cachets d’artistes à l’occasion des Nuits de Saint-Jacques ont bien été couverts par la collectivité.

À titre d’exemple, une décision du 7 février 2020 par le Président Michel Joubert. « Il a été décidé de passer avec la SAS Bleu Citron Productions (…), un contrat de cession pour l’achat du spectacle « Les Frangines » dont le montant s’élève à 26 375 euros TTC pour la représentation qui aura lieu le 17 juillet 2020 à 20 heures, sur la Grande Scène du Parc Henri Vinay, dans le cadre du Festival des Nuits de Saint-Jacques ».

Ou encore celle-ci, la décision n'°19 du 8 janvier 2018, où la facture essuyée par l'Agglo atteint les 42 200 euros TTC. « Il a été décidé de passer avec Bleu Citron Productions (...), un contrat de cession pour l'achat du spectacle « Bigflo&Oli » dont le montant s'élève à 42 200€ TTC pour une représentation qui aura lieu dimanche 15 juillet 2018 à 21 h au jardin Henri Vinay dans le cadre du Festival des Nuits de Saint-Jacques ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

10 commentaires

ho

ven 23/12/2022 - 00:16

Il n'y a pas que Mr L Johanny qui réclame un accès aux comptes ! En tant que contribuables, on est aussi en droit de savoir... La réponse et la réaction de Mme C Goncalves sont juste honteuses, indignes d'un(-e) élu(-e) ! Envisage-t-elle des excuses ??

je

mar 20/12/2022 - 15:11

Merci de proposer à M.Johanny de jouer de la musique.

Rassurez vous Mme,M.L.J n,est pas un joueur de pipo,et vous devriez Mme revoir votre partition, de fausses notes  sonnent mal aux oreilles et il est dommage que vous soyez dans la fanfare a taper sur la grosse caisse pour nous faire croire

que vous interprétez du Mozart.

Sauf le respect qui vous est dû,Les violons apprécieront!

ch

mar 20/12/2022 - 13:04

Clairement, l’agressivité devant un questionnement légitime signifie qu’il y’a une difficulté à répondre honnêtement. Tant au Puy qu’à la CA, l’opacité fait craindre la malhonnêteté.  Je suis agréablement surpris de l’unanimité jusque-là dans les commentaires.

jo

mar 20/12/2022 - 12:23

L'opposition est tout à fait légitime de demander un accès au comptes de la comm d'agglo.

L'attitude de Madame Goncalves est inadmissible, irrespectueuse et anti démocratique . Qui a rédigé la réponse de Madame Goncalves?

Pour une opposition muselée lors des instances il est normal de s'exprimer via la presse et également via les réseaux sociaux. Cette majorité considère que tout ce qui est contraire à leurs idées est illégitime.

Bravo à Zoom de nous relater ces propos .

 

el

mar 20/12/2022 - 12:09

une honte de parler ainsi Madame Goncalvez car l'argent de l'office de tourisme provient de la comm d'agglomération. Bien évidemment que l'opposition a un droit de regard sur les fonds publics qui sont dilapidés de façon éhontée par une minorité qui se croit investie de tout. C'est incroyable qu'il ne puisse pas y avoir de débat apaisé avec les opposants. C'est cela la démocratie Madame Goncalvez, ne vous en déplaise. Et que ce soit à la Mairie ou bien à la Comm d'agglomération il n'y a aucun dialogue possible avec les amis de LW. Bien entendu ils sont tellement aux ordres. Merci Mr Joahny de lever de tels lièvres et de nous faire voir qui nous "dirige" ou plutôt qui "dépense" les fonds publics....

ma

mar 20/12/2022 - 11:24

Cher président Joubert, vous n'avez jamais eu d'appétence à discuter de façon démocratique. Là, forcément lorsque cela l'exigerait  vous semblez être complètement dépassé. La solution qu'il vous reste pour tenter de garder la face est la démission. De surcroît je pense que cela soulagera grand monde, même dans votre triste camp. Mais aussi vous permettra d'éviter de pires ennuis pour l'avenir je pense.

 

gi

mar 20/12/2022 - 09:47

Il me semble que les offices de tourisme sont gérés par les com d'agglo ou com de communes.

Donc le budget de l'office de tourisme est versé par la com d'Agglo qui a un regard sur la gestion avec des élus dans l'organe délibérant de l'Office de Tourisme

gi

mar 20/12/2022 - 09:41

Sur les affiches des Nuits de Saint Jacques il y avait le logo de l'agglo du Puy. Donc je pense qu'ils ont du verser une somme pour sponsoriser l'évenement comme la région et la ville du Puy.

ga

mar 20/12/2022 - 08:45

Une élue qui en vient aux insultes, c' est que les arguments commencent à manquer : du déjà vu avec d' autres dossiers podots !

la

mar 20/12/2022 - 07:54

Comment faire confiance à tous ces gens de pouvoirs qui utilisent l'argent publics sur des affaires qui n ont rien à voir avec nous, qui dilapident , qui fabulent et se croient tout permis, mais revenons les pieds sur terre, et essayons de faire des choses censées et pas que du bling bling, si ces gens là géraient les fonds publics comme leur fonds personnels, et ce dans toute la France on n'en serait pas là...