Grippe : les moins de 15 ans les plus touchés

mar 09/01/2018 - 17:24 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Cette année, l’épidémie de grippe est d’une ampleur exceptionnelle, par le nombre de cas, qui risque de dépasser ceux des deux dernières années.
Ainsi, sur la seule semaine du 25 au 31 décembre 2017, près de 12 000 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal ont été rapportés par Santé publique France , dont plus de 1 250 hospitalisations.
49% des passages aux urgences pour syndrome grippal concernent les moins de 15 ans, et près de 20% conduisent à une hospitalisation. Or, le pic épidémique n’est pas encore atteint.

Adopter des gestes simples pour limiter les risques de transmission
Pour limiter l’épidémie de grippe saisonnière, il est indispensable que chacun adopte au quotidien les gestes simples de prévention visant à limiter la circulation du virus de la grippe, notamment en collectivités et dans les transports en communs où il se transmet facilement.

Des mesures renforcées en milieu scolaire
Par ailleurs, compte tenu du contexte épidémiologique et de la proximité des élèves en classes et dans les cours de récréations, les mesures de prévention contre le virus de la grippe en milieu scolaire doivent être renforcées.
Ces gestes « barrières » sont rappelés par des spots TV et radio d’urgence élaborés avec Santé publique France en cas d’épidémie de grippe de grande ampleur. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a été saisi afin que ces messages de prévention sanitaire soient diffusés le plus largement possible.

Maintenir la vigilance dans les secteurs de l’offre de soins et du médico-social
Le ministère des Solidarités et de la Santé reste vigilant durant la période épidémique au regard des tensions qui pourraient survenir dans tous les secteurs de l’offre de soins, ainsi qu’à la survenue de tout excès de cas graves de grippe.
Les Agences régionales de santé (ARS) sont mobilisées pour assurer la permanence des soins et éviter ainsi l’engorgement des services d’urgences. La DGS rappelle par ailleurs l’importance de continuer à observer les bons gestes de prévention dans les collectivités de personnes âgées, particulièrement fragiles vis-à-vis du virus de la grippe.

Il est encore temps de se faire vacciner
S'il est plutôt conseillé de se faire vacciner avant la survenue du pic épidémique (le temps que l'organisme fabrique les anticorps nécessaires après vaccination), il est encore temps de se faire vacciner.
Depuis octobre dernier, 47 pharmacies de Haute-Loire proposent la vaccination contre la grippe dans les officines. Cela ne protège pas à 100%, mais on sait très bien que la majorité des patients en réanimation, les plus graves, sont essentiellement des patients qui ne sont pas vaccinés.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire