Grève générale dans l'éducation : les personnels non enseignants aussi

Par Annabel Walker mar 26/01/2021 - 13:53 , Mise à jour le 26/01/2021 à 13:53

Comme un peu partout en France, le monde de l’éducation a manifesté, ce mardi matin, devant l’Inspection d’académie à Vals près Le Puy. Mais alors que les organisations syndicales avaient demandé et obtenu une audience, elles ne s’y sont pas présentées.

Le mouvement de grève de ce mardi 26 janvier touche tous les niveaux, de la maternelle à l’enseignement supérieur, y compris parmi les personnels non enseignants comme les infirmières scolaires. Les syndicats d’enseignants dénoncent, entre autres, la suppression de près de 1 900 emplois dans les collèges et lycées à la rentrée prochaine en France, ou encore l’absence totale de création de postes de personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé depuis 2018.

> Voir les revendications du Snuipp

Ce midi, l’inspectrice d’académie de la Haute-Loire, Marie-Hélène Aubry a envoyé ce communiqué aux médias locaux juste après la manifestation intersyndicale.
« Dans le cadre de l’appel à grève et manifestation de l’intersyndicale de l’éducation nationale de Haute-Loire mardi 26 janvier 2021, une demande d’audience avait été formulée en fin de semaine dernière et favorablement accueillie par l’IA DASEN. L’intersyndicale avait confirmé par un courriel en date du 25.01.2021 à 14h59 leur présence. Contre toute attente, les personnels conviés à l’audience ont renoncé, à 12h10, à être reçus comme prévu, à l’issue de leurs prises de parole dans les jardins de l’inspection académique. L’inspectrice d’académie fait connaître sa plus vive déception face à cette décision unilatérale des organisations syndicales qui ne fait pas honneur à la qualité du dialogue social auquel elle est attachée dans ce département. »

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire