Geneviève Pubellier, femme politique des premiers jours

Par A.Wa lun 08/03/2021 - 13:01 , Mise à jour le 08/03/2021 à 13:01

Elle fut la première femme à siéger au Conseil général dès 1971. Geneviève Pubellier s’est éteinte dans la nuit de jeudi à vendredi à l’âge de 97 ans au hameau de Valhory, sur la commune de Coubon dont elle a été maire. Engagée très jeune en politique au sein du mouvement démocrate-chrétien, cette précurseure a beaucoup œuvré dans le social et pour la promotion touristique de la Haute-Loire.

Parler et écrire de Geneviève Pubellier c’est bien sûr évoquer la femme politique ou plutôt la femme publique. Militante sans sectarisme, respectant les opinions de chacun elle avait participé à la vie municipale à Coubon, commune dont elle fut maire pendant douze ans après avoir été conseillère municipale. À l’âge de 24 ans, elle avait été candidate en octobre 1947 aux élections municipales alors que le droit de vote accordé aux femmes ne l’avait été qu’en 1944. En 1971, elle était élue sur le canton Le Puy-Sud-est conseillère générale. Elle a assumé quatre mandats dont trois en tant que vice-présidente.
Son goût pour l’action l’amène à participer aux activités de multiples organisations : au Conseil Economique et Social où elle siégeait ; au CODER (Commission de développement économique régional) ; à La Chaise-Dieu où elle possédait de solides amitiés ; au comité départemental du Tourisme ; les VVF (Villages Vacances Familles) ; les Gîtes de France, dont elle a assumé la présidence ; le Parc de matériel départemental ; les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. N’oublions pas non plus son action pour la Maison de retraite de Coubon auprès des religieuses de Saint-Charles. 
Attentive aux autres, elle a aidé les plus pauvres, les plus vulnérables et ce, dans la plus grande discrétion. Elle savait se manifester auprès de ses amis dans la peine et la souffrance, par un mot gentil, un appel téléphonique, une visite amicale. Souvent, elle a su être aux côtés de ceux qui défendaient une cause juste. Elle avait ainsi accompagné une délégation d’une association dans un Ministère à Paris. Nombreux se reconnaîtront dans cette énumération bien incomplète.
En 2014, elle avait été honorée de figurer dans la liste dressée dans le cadre de l’opération organisée à l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 : « 100 ans, 100 destins, 100 femmes d’hier et aujourd’hui ». Son nom et sa photo figuraient avec ceux des femmes européennes qui ont marqué ces 100 ans.
Coïncidence des dates : les obsèques de celle qui a tant œuvré pour la cause féminine ont été célébrées ce lundi 8 mars au matin, journée internationale des droits des femmes. 
H.C.

Les réactions

Cécile Gallien (LREM), maire de Vorey, vice-présidente de l’Association des maiers de France et conseillère départementale :
« Je suis triste d’apprendre le départ de Madame Geneviève Pubellier. J’ai eu la chance et l’honneur de rencontrer cette grande dame. J’avais de l’affection et un grand respect pour elle. Femme de conviction, elle a toujours porté des valeurs humanistes, et est restée fidèle, époque après époque, à ses engagements au service des autres. L’une des premières femmes politiques de la Haute-Loire, précurseure, car l’une des premières femmes Maire et Conseillère départementale. Elle se souciait de tous et notamment des personnes âgées. Aimant la Haute-Loire, ses habitants, elle se préoccupait de son avenir, de leur avenir. J’ai une pensée émue pour mon grand père Joseph Gallien, qu’elle avait connu il y a 50 ans lorsqu’il était Maire lors de la construction de la maison de retraite à Vorey, et pour Jacques Barrot et Jean-Noël. Geneviève incarnait la douceur et la force, une belle âme, une Femme inspirante et qui le restera. Vous restez en nos cœurs et dans nos pensées, Chère Geneviève. Mes plus sincères condoléances à toute sa famille et à son fils. »

Jean-Pierre Marcon, président (UDI) du Conseil départemental :
« J’ai appris avec beaucoup de tristesse le décès de Geneviève Pubellier, que j’ai longtemps côtoyé au conseil général.
Je salue la mémoire de celle qui fût l’une des premières femmes à s’engager dans la vie publique locale, d’abord au sein de sa commune de Coubon où elle a été élue conseillère municipale à l’âge de 24 ans avant d’en devenir Maire entre 1965 et 1977. Elle sera aussi la première femme à siéger au Conseil général dès 1971.   
Très engagé dans le mouvement démocrate-chrétien auprès de Noël Barrot puis de Jacques Barrot, femme généreuse, elle a été très impliquée dans le secteur social durant sa vie publique, que ce soit au Secours Catholique, à l’OPAC de la Haute-Loire mais aussi durant de très nombreuses années à la tête du CODERPA (Comité Départemental des Retraités et Personnes Âgées, Ndlr). Elle s’est également beaucoup mobilisée pour le développement touristique de notre département lorsqu’elle présidait le Comité Départemental du Tourisme.
Je veux aussi exprimer la tristesse du Conseil départemental de la Haute-Loire et saluer son action au service des habitants de notre territoire. Enfin, j’ai une pensée toute particulière pour sa famille à qui j’adresse mes plus sincères condoléances.
 »

Jean-Pierre Vigier (LR), député du Puy – Brioude et conseiller régional :
Le député de Haute-Loire, Jean-Pierre Vigier, dit avoir appris avec tristesse le décès de Geneviève Pubellier.
« D’abord élue municipale de Coubon puis Maire de la commune, elle fit son entrée au Conseil général de la Haute-Loire en 1971, devenant ainsi la première femme élue au Département. Elle représenta ainsi le canton du Puy-en-Velay sud-est jusqu’en 1994.
Geneviève Pubellier était ainsi connue pour sa proximité avec les habitants, son sens du dévouement, et son profond attachement à la Haute-Loire. 
Elle était évidemment soucieuse de la représentation féminine dans le milieu politique : elle permit assurément de faire avancer la cause des femmes en contribuant à faire émerger de nouveaux visages. 
Geneviève Pubellier était une personnalité entière, attachante et chaleureuse. Avec elle, une part de l’histoire politique de la Haute-Loire se tourne.
Jean-Pierre Vigier présente à toute sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.
 »

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés