Européennes : l'heure du choix a sonné

Par Clara Serrano , Mise à jour le 03/06/2024 à 11:50

Alors que la date des élections européennes approche à grands pas, le choix peut paraître difficile, tant les possibilités sont multiples et différentes. Pour vous faciliter la tâche, voici un récapitulatif du programme des listes qui font la course en tête, à moins d'une semaine du jour J.

Au total, 720 députés, dits des Vingt-Sept, seront élus entre le 6 et le 9 juin prochain. Parmi eux, les Français se partageront les 81 places qui leur sont réservées.

Dès janvier, les principaux partis avaient désigné leur tête de liste. La plupart sont des députés euro sortants, c'est-à-dire qu'ils siégeaient déjà lors du mandat précédent. 

Comment ça fonctionne et à quoi ça sert ?

Événement politique majeur reconduit tous les cinq ans, les élections européennes permettent d'élire les représentants Français à l'échelle européenne.

Ces députés européens donc, élus au scrutin proportionnel, c'est-à-dire que le nombre d'élus d'un parti politique est proportionnel au nombre de voix qu'il obtient.

Ils siègent ensuite au Parlement européen. Ils formulent des textes de législation et prennent des décisions qui influencent tous les aspects de la vie, dans l'ensemble des pays membres.

Leurs champs d'action sont vastes et variés, allant de la lutte contre la pauvreté au changement climatique en passant par la sécurité ou le soutien à l'industrie et l'agriculture par exemple. 

Les partis avaient jusqu’au vendredi 17 mai 2024, 18 heures, pour déposer leur listing de candidats. On fait le point sur ceux qui font la course en tête avant d'entamer la dernière ligne droite.

Le Rassemblement national porté en tête par Jordan Bardella

Dès les premiers sondages, et encore à quelques jours des élections, c'est Jordan Bardella, représentant du Rassemblement National, qui s'affiche en grand favori. 

Selon le baromètre Ifop-Fiducial, LCI et TF1info, le candidat d'extrême droite reste stable et toujours largement en tête, avec 33,5 % des intentions de vote au 31 mai.

À 28 ans, et alors qu'il devenait en 2019 eurodéputé pour la première fois, il se positionne aujourd'hui fermement sur les thèmes de "l'effacement de la France" et de l'immigration, qui sont les principaux axes de son programme.

Son slogan "La France revient, l'Europe revit !", promeut, selon son programme, un pacte migratoire, mais aussi une Europe plus souple, dans laquelle les États auraient le choix de participer ou non à des "coopérations"

Article à venir très prochainement.

La majorité gouvernementale tente de s'accrocher

Avec 15,5 % des intentions de vote (toujours selon le même sondage), la majorité présidentielle tente de suivre le rythme, mais a lâché depuis bien longtemps la tête de la course.

Représentée par Valérie Hayer, la liste Renaissance, MoDem, Horizons porte un programme résolument européen, avec, pour fer de lance l'intégration européenne et la solidarité économique, dans la lignée des décisions et annonces du Président Emmanuel Macron.

Raphaël Glucksmann pour créer la surprise

Essayiste et eurodéputé, Raphaël Glucksmann n'a pas attendu que la gauche modérée se rallie derrière lui pour se présenter à ces élections européennes, et c'est pourtant ce que le Parti Socialiste (PS) a finalement fait. 

Lors du dernier scrutin, en 2019, sa liste socialiste rassemblant le PS, Nouvelle Donne, le Parti Radical de Gauche et Place Publique avait obtenu 6,2 % des suffrages. Toutefois aujourd'hui, c'est lui qui complète le podium des favoris avec 14 % des intentions de votes. 

Son programme est particulièrement centré sur les questions écologiques, sociales et géopolitiques. 

Manon Aubry, tête de liste de La France Insoumise (LFI)

Elle aussi est candidate pour un second mandat d'eurodéputée, Manon Aubry est la tête de liste de La France Insoumise (LFI). Malgré des tentatives de créer une liste commune avec la Nupes, ou Europe écologie les Verts (EELV), c'est seule qu'elle court pour l'Europe, et qu'elle atteint, pour l'instant, 7 % des intentions de vote.

Parmi les principaux éléments de son programme, la situation gazaouie, la lutte contre les inégalités, l'imposition des multinationales et l'accélération de la transition écologique.

Elle est suivie de près par la liste des Républicains de François-Xavier Bellamy qui atteint difficilement les 7 %. L'écologiste Marine Tondelier et Marion Maréchal pour Reconquête sont au coude à coude, toutes deux à 6,5 %.

Les groupes restants n'atteignent pas la barre des 5 % nécessaires à l'obtention d'un remboursement des frais de campagne : Le Parti communiste (3 %, le Parti animaliste (2 %), l'Alliance Rurale (1 %) et l'UPR (0,5 %), etc.

  • Pour une humanité souveraine
  • Pour une démocratie réelle : décodons nous-mêmes
  • La France fière
  • La France Insoumise
  • Europe écologie
  • La France revient
  • Free Palestine
  • Parti animaliste
  • Parti révolutionnaire communistes
  • Parti pirate
  • Besoin d'Europe
  • PACE
  • Équinoxe
  • Écologie positive et territoires
  • Liste Asselineau-Frexit 
  • Paix et décroissance
  • Pour une autre Europe
  • La droite pour faire entendre la voix de la France et de l'Europe
  • Lutte ouvrière
  • Changer l'Europe
  • Nous le peuple
  • Pour un monde sans frontières ni patrons, urgence révolution
  • "Pour le pain, la paix, la liberté
  • L'Europe ça suffit
  • Non ! Prenons-nous en mains
  • Forteresse Europe
  • Réveiller l'Europe
  • Non à l'UE et à l'OTAN, communistes pour la paix et le progrès social
  • Alliance rurale
  • France libre
  • Europe territoire écologie
  • La ruche citoyenne
  • Gauche unie pour le monde du travail
  • Défendre les enfants
  • Écologie au centre
  • Démocratie représentative
  • Esperanto langue commune
  • Liberté démocratique française

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

mar 04/06/2024 - 16:41

ce n'est pas la peine de râler entre les élections, pour manifester il faut aller voter. Il y a des millions d'individus qui aimeraient bien pouvoir aller voter. Regardez autour de vous comment tourne le monde, comment tourne la France. Vivement le vote obligatoire.

mar 04/06/2024 - 08:56

Curieux... Tous les partis, encouragent à aller Voter. Pourtant, aucun, ne soulignent que le VOTE BLANC est reconnu comme EXPRIME lors de ces élections!!! VOTER est un DROIT, mais aussi un DEVOIR. Alors les mécontents abstentionnistes, courez exprimer votre désaccord en VOTANT BLANC dès demain… sinon, ce sera ENCORE, les autres qui choisiront pour VOUS.

Nota: actuellement c'est le seul vote où les VOTES BLANCS sont comptabilisés comme exprimés ( Attention: enveloppe vide ou avec un bulletin blanc non raturé, sinon il sera nul ).