Du Puy à Brioude, tous les radars sont HS

mer 15/08/2018 - 22:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Les actes de vandalisme se poursuivent sur les routes de la Haute-Loire et se multiplient même. Depuis le Puy-en-Velay jusqu'à Brioude, quatre radars ont été tagués, soit 100% des équipements implantés sur ce lacet de bitume long d'une soixantaine de kilomètres.
A la sortie du Puy, en empruntant la RD590 en direction de Chaspuzac, c'est d'abord celui situé tout près de Sanssac-l'Eglise qui a été recouvert d'une peinture blanche. Puis un peu plus loin, en rejoignant la RN102 ; celui de Limande, cette fois-ci tagué à la hâte semble-t-il à la bombe orange fluo. C'est le bleu qui a été choisi pour le radar fixe de Saint-Georges-d'Aurac et le vert pour celui implanté dans une zone limitée à 50km/h, à Paulhaguet.

Rappelons qu'entre le 1er janvier et le 19 juillet 2018, 22 radars avaient été tagués et deux cabines changées pour un budget total en frais de réparation estimé à 73 200€. "Nous sommes en train de mettre en place une stratégie pour attraper les tagueurs de radars, l'objectif étant d'en attraper un pour dissuader les autres", avait confié Franck Christophe, le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Loire, à Zoomdici à la fin du mois de juillet. Entre autres dispositifs, des caméras de vidéosurveillance seraient en train d'être déployées sur les équipements plantés en Haute-Loire.
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire